Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Niger : la Grande Muraille verte (GMV) vise à restaurer une gigantesque zone aride
niger grande muraille verte gmv vise restaurer gigantesque zone aride - TribuneOuest

L’Union africaine (UA)a lancé un projet en 2013 de reboisement, visant à restaurer 100 millions d’hectares de terres arides sur une bande de 8 000 km de long entre le Sénégal et Djibouti.

« Bienvenue sur le site de la Grande Muraille verte de Simiri, une petite forêt de plus de 25 hectares qui a poussé sur un terrain caillouteux ! ».

Reforestation d’une terre aride

Le capitaine Mouhamadou Souley, chef des services de lutte contre la déforestation se félicite de ce paysage à nouveau vert.

Les villageois alentours, armés de bêches et de pioches, ont pu creuser des digues afin de retenir plus longtemps les eaux de pluie et permettre aux jeunes arbres de continuer leur croissance même en cas de sécheresse. « Par là, nous avons déjà lancé des travaux d’extension de 65 autres hectares », précise Mouhamadou Souley.

C’est tout un écosystème qui reprend vie ici. Plantes, insectes, animaux : la reforestation de l’hostile plateau de Simiri a commencé en 2013.

Un projet pharaonique

La Grande Muraille verte, pharaonique projet de l’Union africaine, vise à restaurer d’ici 2030 environ 100 millions d’hectares de terres arides, sur une bande de 8 000 km de long entre le Sénégal et Djibouti en passant par la Mauritanie, le Malik le Burkina Faso, le Niger, le Nigeria, le Tchad, le Soudan, l’Érythrée et l’Éthiopie.

La partie nigérienne est essentiellement formée de deux espèces d’arbres très résistantes à la sécheresse, dont « les feuilles et les graines sont particulièrement riches en protéines pour le bétail », se félicite Garba Moussa, un agriculteur proche du site.

D’ici 2030, le Niger prévoit de reverdir 3,6 millions d’hectares de terres sur 37,5 % de son territoire, selon le colonel Maïsharu Abdou, le directeur général de l’agence de la GMV au Niger. Pour cela, 454 milliards e francs CFA (environ 693 millions d’euros), sont nécessaires. L’Union européenne ‘UE) et l’Organisation de l’ONU pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), la Banque mondiale et les bailleurs de fonds bilatéraux ont déjà débloqué des fonds.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

226 000 passagers ont été enregistrés dans les aéroports du Cap-Vert au mois d'août 2022. Une donnée démontrant que la reprise touristique post-crise Covid se poursuit doucement mais surement sur l'archipel. Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, les données attestent d'un "flux de 167 279 passagers internationaux et 58 719...
Le procès était attendu. En exil au Burkina Faso depuis 2009, le capitaine Dadis Camara est rentré en Guinée, le 21 décembre 2021, pour répondre  à la convocation de la justice de son pays, à en croire ses avocats. Il comparait  devant le tribunal, depuis mercredi, avec une dizaine de...
La Banque centrale nigériane a augmenté son principal taux de prêt à 15,5% pour contrer une inflation nationale, mais aussi mondiale, de plus en plus galopante.  Contrer l'inflation et limiter la pression intense conjoncturelle pesant sur la monnaie nigériane, le naira, tel est l'objectif à très court terme mené par...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...