Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mali : le rappeur Dr Keb libéré après trois mois de captivité
mali rappeur dr keb libere apres trois mois captivite - TribuneOuest

Le rappeur a été libéré le 15 novembre dernier à Tombouctou, avec un membre de son groupe. Ils étaient tous deux retenus en captivité depuis le mois de juillet 2021.

Cela faisait trois mois.

Trois mois qu’Amadou Kébé, alias Dr Keb,27 ans, et son collègue musicien Ousmane Coulibaly, dit Dr Bacozy, étaient retenus par des groupes armés.

Ils ont finalement été relâchés lundi 15 novembre 2021 à Tombouctou, selon un tweet de la présidence malienne.

Le lendemain, à Bamako, une cérémonie officielle a été organisée pour fêter cette libération.

Rapt dans le nord du Mali

Le 29 juillet dernier, lui et son groupe étaient sur la route dans le nord du Mali pour une tournée de concerts, quand un groupe d’hommes armés leur ai tombé dessus à Goundam : « C’est une milice locale de Gourma Rhaouss qui avait enlevé le jeune rappeur » et son collègue, selon un médiateur.

Le gouvernement a demandé aux autorités administratives locales de Tombouctou de négocier avec la milice.

D’après Radio France Internationale (RFI), les deux hommes étaient retenus par un groupe de combattants affiliés à la katiba Macina, appartenant au Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), lui-même relié à Al-Qïda au Maghreb islamique (AQMI).

Une région sous haute tension

Depuis 2012, cette région du Mali, comme toute la zone dite « des trois frontières » du Sahel, (au Burkina Faso et au Niger) est la proie de rapts et d’attaques de plus en plus fréquentes et violentes de groupes terroristes djihadistes, affiliés à Al-Qaïda et à l’organisation État islamique (EI).

Des milliers de morts ont été recensé, civils et militaires confondus et des centaines de milliers de personnes se sont exilés, malgré le déploiement des forces de l’ONU françaises et africaines.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis 2015, quelques 2 000 personnes sont décédées dans des attaques terroristes djihadistes qui se multiplient, au Burkina Faso. Les burkinabés n’en peuvent plus et appellent le président Roch Marc Christian Kaboré, qu’ils estiment ne pas être à la hauteur pour faire reculer ces attaques, à la démission. Au Burkina...
Au Burkina Faso, à une trentaine de kilomètres au nord-est de Ouagadougou, un convoi militaire français est empêché de circuler depuis une semaine environ, par des manifestants burkinabés. Le gouvernement « travaille » à faire repartir le convoi. Le gouvernement du Burkina Faso a indiqué ce mercredi 24 novembre 2021...
Une nouvelle attaque meurtrière a fait une vingtaine de morts, dont neuf gendarmes, dans le nord du Burkina Faso, ce dimanche 21 novembre 2021. Un massacre qui intervient une semaine après un celui de Inata où 57 personnes, dont 53 gendarmes, avaient été tués. Week-end rouge encore dans le nord...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...