Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo, l’ambitieux
cote divoire laurent gbagbo lambitieux - TribuneOuest

L’ancien chef de l’État ivoirien, Laurent Gbagbo, qui a crée un nouveau parti d’opposition a affirmé vouloir faire de la politique jusqu’à sa mort, le tout en assurant préparer son départ.

Laurent Gbagbo, figure d’opposition ivoirienne a présenté le 19 octobre 2021, son nouveau mouvement politique de gauche et aux ambitions panafricaines  : le Parti des peuples africains-Côte d’Ivoire (PPA-CI).

Vers une « opposition de salon » ?

Depuis dix ans, le gouvernement ivoirien est dirigé par Alassane Ouattara et le Rassemblement des houphoüetistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Laurent Gbagbo, quant à lui, a été acquitté par la justice internationale de crimes contre l’humanité dans la crises post-électorale de 2010-2011.

Selon Sylvain N’Guessan, analyste politique : « On va voir si leur ambition est celle d’être une opposition comme celle qu’on a connue dans le passé, avec un monitoring quotidien de l’action du gouvernement, un appel à des marches, des meetings, ou s’ils seront dans une posture d’opposition de salon ».

La contrainte d’un âge limite ?

Laurent Gbagbo âgé de 76 ans semble se préparer pour les présidentielles de 2025, mais l’exécutif projette d’abaisser l’âge limite pour se présenter à la présidentielle à 75 ans, ce qui contraindrait le chef de l’opposition. « Il n’est plus maître de son destin, dans la mesure où si le parti au pouvoir , majoritaire à l’Assemblée nationale, décide de modifier la Constitution, c’en est fini de ses ambitions présidentielles. Il essaie de galvaniser ses militants tout en sachant que la suite ne dépend pas de lui », souligne Sylvain N’Guessan.

Malgré ce projet de loi limitant, Laurent Gbagbo a déclaré dimanche dernier  : « Je ferai de la politique jusqu’à ma mort », semant davantage de trouble sur ses ambitions politiques, quand mardi soir, sur France 24, il répondait par ailleurs : « Je n’en sais rien ! » lorsqu’il a été questionné sur sa possible candidature.

Pour l’éditorialiste Venance Konan, proche du pouvoir en place : « Pour tout dire, le nouveau parti de Laurent Gbagbo n’est rien d’autre que son ancien Front populaire ivoirien (FPI) présenté dans une nouvelle enveloppe ».

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis 2015, quelques 2 000 personnes sont décédées dans des attaques terroristes djihadistes qui se multiplient, au Burkina Faso. Les burkinabés n’en peuvent plus et appellent le président Roch Marc Christian Kaboré, qu’ils estiment ne pas être à la hauteur pour faire reculer ces attaques, à la démission. Au Burkina...
Au Burkina Faso, à une trentaine de kilomètres au nord-est de Ouagadougou, un convoi militaire français est empêché de circuler depuis une semaine environ, par des manifestants burkinabés. Le gouvernement « travaille » à faire repartir le convoi. Le gouvernement du Burkina Faso a indiqué ce mercredi 24 novembre 2021...
Une nouvelle attaque meurtrière a fait une vingtaine de morts, dont neuf gendarmes, dans le nord du Burkina Faso, ce dimanche 21 novembre 2021. Un massacre qui intervient une semaine après un celui de Inata où 57 personnes, dont 53 gendarmes, avaient été tués. Week-end rouge encore dans le nord...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...