Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Vers un renforcement des soins psychologiques au Ghana ?
Ghana COvid-19

Les experts estiment que 7 personnes sur 10 au Ghana souffrent de dépression ou d’autres troubles psychologiques, relaie dans une tribune le site local, Graphic. Une problématique que le gouvernement devrait prendre à bras le corps. 

De nombreux Ghanéens refusent en effet de demander de l’aide pour le suivi de leurs troubles dans les différents établissements psychiatriques nationaux. Et cela, en raison de préoccupations liées à la stigmatisation et au regard des autres.

Selon le média, il est urgent d’investir massivement dans les prestations de soins de santé mentale. Au-delà de la nécessité de réhabiliter et d’équiper les institutions spécialisées, ce dernier estime le gouvernement doit se préoccuper davantage de la formation des médecins psychiatres et des infirmières :

« Un rapport publié lors de la commémoration de la Journée de la santé mentale selon lequel il n’y a pas de psychologue à l’hôpital psychiatrique d’Ankaful (Ouest) est un problème grave, d’autant plus que nous connaissons tous le rôle essentiel que ces spécialistes jouent dans des établissements tels que les hôpitaux psychiatriques. C’est pourquoi nous (demandons) davantage d’investissements dans la formation d’infirmières psychiatriques, de médecins et d’autres personnels de soutien (…) Nous ne disposons pas assez de médicaments pour les patients souffrant de troubles mentaux dans le pays. Cela devrait être une source d’inquiétude non seulement pour le gouvernement, mais aussi pour les citoyens. Nous pensons que les récents appels selon lesquels il devrait être possible d’évaluer la prestation des soins de santé mentale dans les différents établissements dédiés sont les bienvenus. Une telle décision éliminera complètement la stigmatisation qui accompagne l’accès des patients aux services de santé mentale dans les trois établissements de santé spécialisés – l’hôpital psychiatrique d’Accra et l’hôpital psychiatrique de Pantang, tous deux situés dans le la région du Grand Accra et l’hôpital psychiatrique d’Ankaful dans la région centrale. »

Cette doléance sera-t-elle prise en compte au sommet de la pyramide ghanéenne ? A suivre.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’ancien chef de l’État ivoirien, Laurent Gbagbo, qui a crée un nouveau parti d’opposition a affirmé vouloir faire de la politique jusqu’à sa mort, le tout en assurant préparer son départ. Laurent Gbagbo, figure d’opposition ivoirienne a présenté le 19 octobre 2021, son nouveau mouvement politique de gauche et aux...
Les « bandits » continuent de sévir dans le nord-ouest et le centre du Nigéria.  Vol de bétail, pillages et kidnappings font rage dans la région.  Une fois encore, le nord-ouest du Nigéria doit faire face à des exactions de « bandits ». Le 17 octobre, des groupes armés ont attaqué un marché dans...
José Maria Neves, candidat de gauche, a remporté la présidentielle dès le premier tour avec 51,5 % des voix. Dimanche 17 octobre 2021, le Parti (de gauche) africain pour l’indépendance du Cap-Vert (PAICV) l’a emporté dès le premier tour de présidentielle. Un véritable exemple démocratique pour l’Afrique de l’Ouest. Des résultats...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...