Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La septième édition du Forum international de Dakar se tiendra les 6 et 7 décembre prochains

La septième (7e) édition du Forum International de Dakar sur la Paix et la Sécurité en Afrique se tiendra les 6 et 7 décembre 2021, au Centre International de Conférences Abdou Diouf (CICAD), à Diamniadio, au Sénégal, sous le thème « Les enjeux de stabilité et d’émergence en Afrique dans un monde post-covid19 ».

Organisé sous la présidence du ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, avec le Centre des Hautes Études de Défense et de Sécurité (CHEDS) et Avisa Partners, ce Forum constitue depuis 2014 un rendez-vous incontournable pour tous les acteurs concernés par les questions de développement et de sécurité en Afrique. 

Au fil des éditions, il a vu se constituer une véritable communauté, sans équivalent sur le continent, au regard des responsabilités, de l’expertise et de la provenance des personnalités présentes. Cette année, alors que le monde est à la recherche d’un nouvel équilibre dans les relations internationales, les acteurs présents pourront notamment faire entendre la voix de l’Afrique.     

Les travaux du Forum de Dakar s’articuleront autour de deux grands sujets. Seront d’abord évoqués « Les enjeux de stabilité post Covid-19 : défis sécuritaires et nouvelles menaces ? » puis, une attention particulière sera portée sur les moyens de  « Consolider la Paix et la Sécurité en Afrique pour favoriser l’émergence ». 

Dans ce cadre, et c’est une nouveauté en comparaison avec les éditions passées davantage centrées sur des enjeux militaires, de nombreux aspects seront couverts dont les questions sanitaires, les problématiques démographiques et climatiques, la place des femmes et le rôle de la jeunesse. Seront également traités les enjeux liés à la cybersécurité et la lutte contre la désinformation ainsi qu’à la lutte contre les extrémismes, la coopération militaire et la maîtrise des espaces maritimes. L’ADN du Forum est ainsi préservé.   

Pilotée par Aïssata Tall Sall, ex-avocate et ministre de la Communication charismatique et aujourd’hui énergique ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, cette 7e édition du Forum international de Dakar devrait constituer une opportunité pour développer davantage la coopération entre le continent africain et l’Union européenne (UE) et alors que le calendrier international s’annonce particulièrement riche pour le Président Macky Sall.   

2022 sera une année singulière à bien des égards pour l’UE et le continent africain. La France et le Sénégal, qui entretiennent des relations privilégiées depuis de nombreuses décennies, prendront la présidence respectivement de l’UE et de l’Union africaine (UA) début 2022, alors que quelques semaines auparavant se sera tenu le Sommet UE-Afrique. Pour ces deux partenaires historiques, cette convergence des agendas politiques sera certainement l’occasion d’impulser une nouvelle dynamique de coopération et de coordonner leurs actions au plus haut niveau afin de répondre aux enjeux de stabilité du continent et d’identifier les opportunités de relance dont il dispose. UE-Afrique ont des complémentarités évidentes. Elles seront certainement mises en exergue dans les débats du Forum de Dakar. 

Compte tenu du contexte sanitaire, cette édition 2021 devrait rassembler près de 500 participants de très haut niveau dont des chefs d’État (comme le président sud-africain Cyril Ramaphosa et le président nigérien Mohamed Bazoum) et ministres, des responsables militaires, des représentants d’organisations internationales, d’ONGs, de Think Tanks et des personnalités de la vie civile.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lundi 21 novembre 2022, la junte malienne a annoncé l’interdiction des activités de toutes les ONG financées ou soutenues par la France, et notamment dans le domaine humanitaire. Abdoulaye Maïga, le premier ministre par intérim malien, a déclaré dans un communiqué diffus sur les réseaux sociaux, l’interdiction des Organisations non...
La seconde phase du projet de la route Lofa reliant Gbarnga à Mendikorma, au nord du Liberia, va bénéficier d'un coup de pouce financier en provenance du Qatar. Le gouvernement libérien cherche en effet à séduire plusieurs investisseurs internationaux afin de terminer cette autoroute très importante pour l'économie domestique.  Comme...
Face à la rudesse de la crise économique frappant Nouakchott, le président mauritanien, Mohamed Ould Ghazouani, a annoncé, lundi 28 novembre, plusieurs mesures destinées à soulager la population de l'Etat maghrébin. Dans les faits, il s'agit d'une revalorisation des salaires des fonctionnaires civiles et militaires, du montant du salaire minimum...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...