Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
L’ONU déplore une situation « fortement dégradée » au Sahara occidental
lonu deplore situation fortement degradee sahara occidental - TribuneOuest

Antonio Gueterres, le secrétaire général de l’ONU a déclaré dans un rapport remis au Conseil de sécurité, être préoccupé par la situation conflictuelle actuelle au Sahara occidental.

Dans un rapport remis au Conseil de sécurité et obtenu par l’AFP ce samedi 2 octobre 2021, Antonio Gueterres, secrétaire général des Nations unies, s’est alarmé de la dégradation du contentieux au Sahara occidental.

« Un risque évident d’escalade tant que les hostilités persistent »

Depuis plusieurs décennies, le Maroc et le Front Polisario, soutenu par l’Algérie, y sont opposés et la reprise des hostilités entre les deux parties, ainsi que la pandémie de Covid-19 « ont considérablement modifié l’environnement opérationnel de la Minurso (opération de l’ONU formée de 235 observateurs), limitant la capacité de la mission à exécuter son mandat », a souligné Antonio Gueterres.

Le chef de l’ONU estime que « la reprise des hostilités entre le Maroc et le Front Polisario est un revers majeur vers l’obtention d’une solution politique » à cet ancien conflit. « Il subsiste un risque évident d’escalade tant que les hostilités persistent. J’appelle donc les parties à calmer la situation et cesser immédiatement les hostilités ».

« La reprise d’un processus politique n’en est que plus urgent et les parties doivent s’accorder sur la nomination d’un émissaire ounusien pour relancer le dialogue politique sur le Sahara occidental », insiste le Antonio Gueterres. Aucun émissaire n’a été retenu pour couvrir ce conflit et ce, depuis mai 2019.

Rupture diplomatique entre l’Algérie et le Maroc

Fin août, l’Algérie (soutien du Polisario), a rompu ses relations diplomatiques avec le Maroc, notamment en raison des positions de ce pays sur le Sahara occidental.

Mercredi 29 septembre dernier, la justice européenne a annulé deux accords de partenariat commerciaux entre le Maroc et l’Union européennes à la demande des indépendantistes sahraouis qui se sont félicités d’une décision « historique » pour leur cause.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis 2015, quelques 2 000 personnes sont décédées dans des attaques terroristes djihadistes qui se multiplient, au Burkina Faso. Les burkinabés n’en peuvent plus et appellent le président Roch Marc Christian Kaboré, qu’ils estiment ne pas être à la hauteur pour faire reculer ces attaques, à la démission. Au Burkina...
Au Burkina Faso, à une trentaine de kilomètres au nord-est de Ouagadougou, un convoi militaire français est empêché de circuler depuis une semaine environ, par des manifestants burkinabés. Le gouvernement « travaille » à faire repartir le convoi. Le gouvernement du Burkina Faso a indiqué ce mercredi 24 novembre 2021...
Une nouvelle attaque meurtrière a fait une vingtaine de morts, dont neuf gendarmes, dans le nord du Burkina Faso, ce dimanche 21 novembre 2021. Un massacre qui intervient une semaine après un celui de Inata où 57 personnes, dont 53 gendarmes, avaient été tués. Week-end rouge encore dans le nord...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...