Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : disparition de Charles Konan Banny ancien premier ministre

 

L’ancien homme d’État souffrait du Covid-19. Il est décédé à l’âge de 78 ans. 

L’ancien premier ministre de Côte d’Ivoire Charles Konan Banny est mort le vendredi 10 septembre, de complications pulmonaires et respiratoires liées au Covid-19.  L’homme politique ivoirien avait été transféré d’Abidjan à l’hôpital américain de Neuilly.

Konan Banny était fils de planteur baoulé, né à Divo.  Diplômé de l’École supérieure des sciences économiques et commerciales (Essec) de Paris, il avait d’abord travaillé dans la gestion d’État de la filière cacao en Côte d’Ivoire. Il avait ensuite rejoint en 1976 la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO. Il était devenu gouverneur par intérim de l’institution (1990-1993). Puis il fut confirmé dans sa fonction le 1er janvier 1994 peu avant la dévaluation du franc CFA.  A ce titre il fut qualifié d’ «homme de la France ». Il demeura à ce poste jusqu’en 2005.

En 2005, cadre du parti démocratique de Côte d’Ivoire, il devient premier ministre dans le gouvernement de Laurent Gbagbo. Celui-ci ne lui concéda aucun pouvoir et annula même certaines de ses décisions. Konan Banny décida de quitter son poste en avril 2007.

En 2011, après la crise postélectorale Konan Banny est alors nommé à la présidence de la Commission dialogue, vérité et réconciliation (CDVR).  Cependant la CDVR n’a pas eu l’efficacité prévue et la population n’a attaché que peu d’intérêt à cette démarche qui devait initialement permettre la réconciliation des populations ivoiriennes.

En 2015, Konan Banny s’était lancé dans la course à la présidentielle contre Alassane Ouattara, pour abandonner rapidement au prétexte de refuser de participer à une « mascarade électorale ». Guillaume Soro, a réagi à l’annonce du décès de Konan Banny : « Il a changé ma perception de la politique ivoirienne et de certains de ses acteurs ».

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lors d’une réunion extraordinaire du comité central du FPI,  élargie aux élus EDS, lundi 9 août 2021 à Abidjan, Laurent Gbagbo a proposé de « laisser l'enveloppe (le FPI) vide  à Affi N'guessan, pour créer un nouveau parti politique. « Nous sommes le Front Populaire Ivoirien. (...) Aujourd’hui, je suis revenu de...
Le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) a affirmé qu’au moins 480 civils avaient été tués dans des attaques terroristes djihadistes au Burkina Faso entre mai et août, et qu’elles ont fait au moins 275 000 déplacés. Le Conseil norvégien pour les réfugiés, s’alarme dans un communiqué datant du lundi...
Un vent de renouveau souffle sur la sphère politique ivoirienne. Le 15 septembre, au cours d’une réunion au palais présidentiel, Alassane Ouattara confirmait son intention de refondre son parti politique, le RHDP. Une décision lourde de conséquences pour ses membres. Alassane Ouattara frappe du poing Depuis le début du mois...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...