Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Guinée : la Cédéao répond au coup d’État en la suspendant
guinee cedeao repond coup detat suspendant - TribuneOuest

Les dirigeants de la Cédéao (la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest) ont répondu leur mécontentements face au coup d’État qui a eu lieu la semaine dernière avec le renversement du président Alpha Condé, en décidant ce mercredi 8 septembre 2021 de suspendre la Guinée des organes de décision de l’organisation.

Selon le ministre des affaires étrangères burkinabé, Alpha Barry, la Cédéao « a décidé de suspendre la Guinée de toutes ses instances de décisions, et demande que ces décisions soient endossées par l’Union africaine et les Nations unies ».

Pas de sanction économique, cependant, comme avait pu le laisser entendre la Cédéao moins d’une semaine après le putsch ce dimanche 5 septembre, initié par le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya.

Le troisième mandat du président Alpha Condé étant très controversé, les militaires guinéens ont renversé le gouvernement en place et enlevé le président. Aucune mort n’a été officiellement rapportée mais les médias ont fait état d’une ou deux dizaines de morts parmi la garde présidentielle. Informations actuellement invérifiables faute d’accès aux hôpitaux.

Sanctions de la Cédéao

La Cédéao devrait revoir ses positions après une « mission de haut niveau » qui devrait être envoyée ce jeudi 9 septembre en Guinée « pour discuter avec les nouvelles autorités ».

Les dirigeants de la Cédéao « ont exigé le respect de l’intégrité physique du président Alpha Condé » et ont demandé sa « libération immédiate » ainsi que celles de toutes les personnes interpellées. Quant aux militaires, ils doivent mettre « en place un processus qui permette d’arriver très rapidement à un retour à l’ordre constitutionnel normal ».

Similarité avec le Mali

En août 2020, la Cédéao avait été face à une situation similaire après un putsch au Mali. Elle avait suspendu le pays de l’organisation, avait pris des sanctions économiques, fermé les frontières et avait limité les échanges commerciaux avec les pays voisins uniquement pour le ravitaillement de première nécessité. Des sanctions levées après l’engagement des militaires maliens sur la voie de la transition de dix-huit mois maximum pour rendre le pouvoir à des dirigeants civils issus d’élections.

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Alors que 46 militaires sont retenus par les autorités de Bamako depuis le 10 juillet ; la médiation ouest-africaine semble avoir porté ses fruits, pour une libération prochaine. La Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a rencontré le jeudi 29 septembre le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, afin d’avancer...
La Confédération africaine de football a conclu que les infrastructures et les équipements ne seront pas prêts 2025, année de l’événement. Il en a été décidé ainsi : la Guinée n’accueillera pas la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2025. Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, s’est...
226 000 passagers ont été enregistrés dans les aéroports du Cap-Vert au mois d'août 2022. Une donnée démontrant que la reprise touristique post-crise Covid se poursuit doucement mais surement sur l'archipel. Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, les données attestent d'un "flux de 167 279 passagers internationaux et 58 719...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...