Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sénégal : émergence d’une coalition autour de Ousmane Sonko

Une coalition se compose autour de l’opposant Ousmane Sonko. Une vingtaine de partis et mouvements s’associe en vue des élections locales.  

Le 2 septembre, formations et mouvements d’opposition ont pris la décision de s’allier et de suivre le principal opposant Ousmane Sonko, et ce alors que les élections locales sont prévues dans 5 mois. Les élections locales, initialement prévues en 2019, doivent se tenir fin janvier 2022. Elles seront suivies des élections législatives toujours en 2022.

La coalition est, d’ores et déjà nommée « Yewwi askan wi » (« Libérer le peuple » en langue wolof) et témoigne de son ambition, dans un contexte qui voit la coalition présidentielle depuis les élections de mars 2014 dominer les conseils municipaux et départementaux dans la quasi-totalité.

« Yewwi askan wi », la nouvelle coalition entend présenter « une liste commune dans chaque commune et département et poursuivre cette collaboration jusqu’à la présidentielle de 2024 », a annoncé Ngoné Salih Diop, un des responsables de la nouvelle coalition. Lors de sa mise en place jeudi. Le leader Ousmane Sonko est accompagné de plusieurs responsables dont l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall.

L’engagement Ousmane Sonko dans ces élections locales préfigure sa participation à l’élection présidentielle de 2024. Concernant 2024, le président Macky Sall, élu en 2012 et en 2019, ne s’est pas à ce jour déclaré sur ses intentions.

Le PDS dirigé par l’ex-président Abdoulaye Wade ; qui devait rejoindre la coalition a renoncé en raison de « points de désaccords [qui] n’ont pas été résolus ».

Cependant M. Ousmane Sonko, député à l’Assemblée nationale, reste accusé de viol par une employée d’un salon de beauté à Dakar où il allait se faire masser pour soulager un mal de dos. Il se défend de ces accusations, arguant d’un complot mené par le président Macky Sall. Complot dont la finalité est de le disqualifier de la scène politique. Il est sous contrôle judiciaire après avoir été arrêté début mars.

 

 

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lors d’une réunion extraordinaire du comité central du FPI,  élargie aux élus EDS, lundi 9 août 2021 à Abidjan, Laurent Gbagbo a proposé de « laisser l'enveloppe (le FPI) vide  à Affi N'guessan, pour créer un nouveau parti politique. « Nous sommes le Front Populaire Ivoirien. (...) Aujourd’hui, je suis revenu de...
Le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) a affirmé qu’au moins 480 civils avaient été tués dans des attaques terroristes djihadistes au Burkina Faso entre mai et août, et qu’elles ont fait au moins 275 000 déplacés. Le Conseil norvégien pour les réfugiés, s’alarme dans un communiqué datant du lundi...
Un vent de renouveau souffle sur la sphère politique ivoirienne. Le 15 septembre, au cours d’une réunion au palais présidentiel, Alassane Ouattara confirmait son intention de refondre son parti politique, le RHDP. Une décision lourde de conséquences pour ses membres. Alassane Ouattara frappe du poing Depuis le début du mois...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...