Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Nigeria : des enfants enlevés, beaucoup sont libérés
nigeria enfants enleves beaucoup sont liberes - TribuneOuest

Le Nigeria, voit depuis quelques jours des dizaines d’enfants enlevés les derniers mois, revenir chez eux.

Le 26 août 2021, le proviseur d’une école privée musulmane déclarait sans pouvoir préciser le nombre exact, que « des dizaines d’enfants sur les 136 kidnappés trois mois plus tôt » lors d’un séminaire islamique à l’ouest du Nigeria, avaient été libérés.

En réalité, après un décompte minutieux réalisé auprès des parents, ce sont 93 enfants qui avaient été enlevés, a communiqué le proviseur de l’école à l’AFP.

« Des informations sur la mort d’enfants et la fuite de plusieurs autres n’étaient pas liée au kidnapping des élèves du séminaire islamique », a-t-il ensuite précisé.

92 élèves, dont certains de moins de 10 ans, kidnappés, ont retrouvés leurs parents jeudi dernier. Deux élèves chrétiens enlevés dans un village voisin, ont eux aussi été libérés par les ravisseurs et un des élèves kidnappés à Tegina est mort en captivité.

 

Peu de détails sur leur libération

 

Très peu de détails ont été donné sur la libération de ces élèves. Les parents avaient fait savoir qu’ils avaient vendu des maisons et des biens personnels pour réunir de l’argent afin de payer une rançon aux ravisseurs contre leur libération.

Au début du mois d’août, un émissaire avait été missionné afin de proposer l’échange aux ravisseurs, mais ces derniers avaient refusé et quémandait une somme plus importante. L’émissaire avait lui-même été retenu prisonnier une semaine entière avant d’être relâché.

 

Autre libération : deuxième bonne nouvelle

 

Vendredi 27 août, un représentant des familles d’autres élèves kidnappés dans une école baptiste de Kaduna (au nord du Nigeria), a par ailleurs, annoncé la libération de 32 enfants.

« Les bandits ont libéré 32 autres élèves aujourd’hui, vendredi. Il en reste encore 31 en captivité et nous espérons qu’ils seront libérés bientôt. », a déclaré à l’AFP, le révérend Joseph Hayab en charge de cette école baptiste. Avant de préciser : « Comme pour les élèves précédents, nous avons dû payer une rançon pour les faire libérer mais je ne veux pas en révéler le montant ».

Ces groupes armés ont enlevés plus de 1 000 enfants en établissements scolaires depuis décembre 2020. Il semblerait que ce soit essentiellement l’appât du gain qui les motive, plus que des valeurs idéologiques, à l’inverse des groupes djihadistes qui terrorisent au Nigeria.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lors d’une réunion extraordinaire du comité central du FPI,  élargie aux élus EDS, lundi 9 août 2021 à Abidjan, Laurent Gbagbo a proposé de « laisser l'enveloppe (le FPI) vide  à Affi N'guessan, pour créer un nouveau parti politique. « Nous sommes le Front Populaire Ivoirien. (...) Aujourd’hui, je suis revenu de...
Le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) a affirmé qu’au moins 480 civils avaient été tués dans des attaques terroristes djihadistes au Burkina Faso entre mai et août, et qu’elles ont fait au moins 275 000 déplacés. Le Conseil norvégien pour les réfugiés, s’alarme dans un communiqué datant du lundi...
Un vent de renouveau souffle sur la sphère politique ivoirienne. Le 15 septembre, au cours d’une réunion au palais présidentiel, Alassane Ouattara confirmait son intention de refondre son parti politique, le RHDP. Une décision lourde de conséquences pour ses membres. Alassane Ouattara frappe du poing Depuis le début du mois...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...