Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Nigeria : des enfants enlevés, beaucoup sont libérés
nigeria enfants enleves beaucoup sont liberes - TribuneOuest

Le Nigeria, voit depuis quelques jours des dizaines d’enfants enlevés les derniers mois, revenir chez eux.

Le 26 août 2021, le proviseur d’une école privée musulmane déclarait sans pouvoir préciser le nombre exact, que « des dizaines d’enfants sur les 136 kidnappés trois mois plus tôt » lors d’un séminaire islamique à l’ouest du Nigeria, avaient été libérés.

En réalité, après un décompte minutieux réalisé auprès des parents, ce sont 93 enfants qui avaient été enlevés, a communiqué le proviseur de l’école à l’AFP.

« Des informations sur la mort d’enfants et la fuite de plusieurs autres n’étaient pas liée au kidnapping des élèves du séminaire islamique », a-t-il ensuite précisé.

92 élèves, dont certains de moins de 10 ans, kidnappés, ont retrouvés leurs parents jeudi dernier. Deux élèves chrétiens enlevés dans un village voisin, ont eux aussi été libérés par les ravisseurs et un des élèves kidnappés à Tegina est mort en captivité.

 

Peu de détails sur leur libération

 

Très peu de détails ont été donné sur la libération de ces élèves. Les parents avaient fait savoir qu’ils avaient vendu des maisons et des biens personnels pour réunir de l’argent afin de payer une rançon aux ravisseurs contre leur libération.

Au début du mois d’août, un émissaire avait été missionné afin de proposer l’échange aux ravisseurs, mais ces derniers avaient refusé et quémandait une somme plus importante. L’émissaire avait lui-même été retenu prisonnier une semaine entière avant d’être relâché.

 

Autre libération : deuxième bonne nouvelle

 

Vendredi 27 août, un représentant des familles d’autres élèves kidnappés dans une école baptiste de Kaduna (au nord du Nigeria), a par ailleurs, annoncé la libération de 32 enfants.

« Les bandits ont libéré 32 autres élèves aujourd’hui, vendredi. Il en reste encore 31 en captivité et nous espérons qu’ils seront libérés bientôt. », a déclaré à l’AFP, le révérend Joseph Hayab en charge de cette école baptiste. Avant de préciser : « Comme pour les élèves précédents, nous avons dû payer une rançon pour les faire libérer mais je ne veux pas en révéler le montant ».

Ces groupes armés ont enlevés plus de 1 000 enfants en établissements scolaires depuis décembre 2020. Il semblerait que ce soit essentiellement l’appât du gain qui les motive, plus que des valeurs idéologiques, à l’inverse des groupes djihadistes qui terrorisent au Nigeria.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Alors que 46 militaires sont retenus par les autorités de Bamako depuis le 10 juillet ; la médiation ouest-africaine semble avoir porté ses fruits, pour une libération prochaine. La Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a rencontré le jeudi 29 septembre le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, afin d’avancer...
La Confédération africaine de football a conclu que les infrastructures et les équipements ne seront pas prêts 2025, année de l’événement. Il en a été décidé ainsi : la Guinée n’accueillera pas la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2025. Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, s’est...
226 000 passagers ont été enregistrés dans les aéroports du Cap-Vert au mois d'août 2022. Une donnée démontrant que la reprise touristique post-crise Covid se poursuit doucement mais surement sur l'archipel. Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, les données attestent d'un "flux de 167 279 passagers internationaux et 58 719...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...