Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Guinée-Bissau : Washington offre une récompense de 5 mds$ pour l’arrestation d’un ex-général dissident
Guinée-Bissau Chine Législatives

5 millions de dollars, telle est la somme mise sur la table par la Maison Blanche pour accélérer la capture de l’ex-général bissau-guinéen, Antonio Indjai, accusé d’avoir fomenté un putch en 2012. Mais aussi d’avoir participé activement à un réseau de trafic de drogue en lien étroit avec les Farcs colombiens. 

“Antonio Indjai était considéré comme l’une des figures déstabilisatrices les plus puissantes de Guinée-Bissau, agissant librement dans toute l’Afrique de l’Ouest, utilisant des bénéfices illégaux provenant de la vente de drogue pour corrompre et déstabiliser d’autres gouvernements étrangers et affaiblir l’Etat de droit dans la région”, confirme ainsi Washington dans un communiqué.

Putsch et trafic de drogue

Comme le rappelle Jeune Afrique, l’ex-général est notamment connu “pour avoir destitué, en avril 2012 et pour quelques semaines, l’ex-Premier ministre bissau-guinéen, Kadogo. Une opération qui le propulsa chef d’état-major dans ce pays où les militaires détiennent un véritable pouvoir parallèle. Deux ans plus tard, Indjai interrompait l’élection présidentielle, craignant de voir Kadogo – à qui la victoire semble promise – réduire l’influence de l’armée.

Le pouvoir est (alors) confié à un régime de transition dirigé par des civils, mais les bailleurs de fonds exigent finalement la tenue d’élections, qui n’auront lieu qu’en 2014. Entre-temps, recherché par la justice américaine pour son implication dans un trafic de cocaïne (en lien avec les Farcs colombiens), Indjai fait (finalement) l’objet d’un mandat d’arrêt international. Mais reste (tout de même) à la tête de l’état-major”.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lors d’une réunion extraordinaire du comité central du FPI,  élargie aux élus EDS, lundi 9 août 2021 à Abidjan, Laurent Gbagbo a proposé de « laisser l'enveloppe (le FPI) vide  à Affi N'guessan, pour créer un nouveau parti politique. « Nous sommes le Front Populaire Ivoirien. (...) Aujourd’hui, je suis revenu de...
Le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) a affirmé qu’au moins 480 civils avaient été tués dans des attaques terroristes djihadistes au Burkina Faso entre mai et août, et qu’elles ont fait au moins 275 000 déplacés. Le Conseil norvégien pour les réfugiés, s’alarme dans un communiqué datant du lundi...
Un vent de renouveau souffle sur la sphère politique ivoirienne. Le 15 septembre, au cours d’une réunion au palais présidentiel, Alassane Ouattara confirmait son intention de refondre son parti politique, le RHDP. Une décision lourde de conséquences pour ses membres. Alassane Ouattara frappe du poing Depuis le début du mois...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...