Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Shell va verser 95 millions d’euros au Sud-Est du Nigeria
shell va verser 95 millions deuros sud est nigeria - TribuneOuest

Accusée d’avoir ravagé des terres en pays ogoni dans les années 1970, la grande entreprise pétrolière Shell devra verser 95 millions d’euros au Nigeria en dommages et intérêts.

Cela faisait plus de vingt ans que des ONG, dont Mossop (le Mouvement pour la survie du peuple ogoni), accusaient Shell d’avoir détruit l’environnement dans cette région où les mangroves, notamment, furent dégradées par l’exploitation pétrolière.

Mercredi 11 août 2021, les avocats de l’entreprise pétrolière Shell, ont annoncé que cette dernière verserait 95 millions d’euros en dommages et intérêts à des communautés du Sud-Est du Nigeria. La terre et les points d’eau de cette région avaient en effet subi des ravages dus au pétrole dans les années 1970.

« L’ordre de paiement de 45,9 milliards de nairas aux plaignants vise à satisfaire entièrement et à titre définitif le jugement rendu » a déclaré dans un communiqué la Shell Petroleum Development Company of Nigeria Limited (SPDC), filière nigériane de Shell.

De leur côté, Le Mouvement pour la survie du peuple ogoni (Mossop), s’est félicité mercredi dans un communiqué de cette décision judiciaire : « Nous espérons que ce jugement fournira les fondations pour répondre à la longue et durable injustice subie par le peuple ogoni ».

 

Bataille judiciaire

 

En 2010 Shell avait déjà été condamnée une première fois. Mais le groupe pétrolier avait refusé cette condamnation. Selon la compagnie britanno-néerlandaise, ce sont des tiers qui, durant la guerre civile du Nigeria de 1967 à 1970, auraient déversé du pétrole dans la région, abîmant oléoducs et infrastructures.

Ce n’est donc que mercredi dernier qu’un accord avec la communauté devant la Haute Cour de justice d’Abuja a été trouvé. Lucius Nwosa, l’avocat qui représente les communautés d’Ejama-Ebubu dans l’État de Rivers, a confirmé à l’AFP : « Ils étaient venus à bout de leurs manigances et ils se sont résolus à accepter l’offre. Cette décision fait suite à la détermination de cette communauté à obtenir justice. »

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lors d’une réunion extraordinaire du comité central du FPI,  élargie aux élus EDS, lundi 9 août 2021 à Abidjan, Laurent Gbagbo a proposé de « laisser l'enveloppe (le FPI) vide  à Affi N'guessan, pour créer un nouveau parti politique. « Nous sommes le Front Populaire Ivoirien. (...) Aujourd’hui, je suis revenu de...
Le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) a affirmé qu’au moins 480 civils avaient été tués dans des attaques terroristes djihadistes au Burkina Faso entre mai et août, et qu’elles ont fait au moins 275 000 déplacés. Le Conseil norvégien pour les réfugiés, s’alarme dans un communiqué datant du lundi...
Un vent de renouveau souffle sur la sphère politique ivoirienne. Le 15 septembre, au cours d’une réunion au palais présidentiel, Alassane Ouattara confirmait son intention de refondre son parti politique, le RHDP. Une décision lourde de conséquences pour ses membres. Alassane Ouattara frappe du poing Depuis le début du mois...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...