Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Shell va verser 95 millions d’euros au Sud-Est du Nigeria
shell va verser 95 millions deuros sud est nigeria - TribuneOuest

Accusée d’avoir ravagé des terres en pays ogoni dans les années 1970, la grande entreprise pétrolière Shell devra verser 95 millions d’euros au Nigeria en dommages et intérêts.

Cela faisait plus de vingt ans que des ONG, dont Mossop (le Mouvement pour la survie du peuple ogoni), accusaient Shell d’avoir détruit l’environnement dans cette région où les mangroves, notamment, furent dégradées par l’exploitation pétrolière.

Mercredi 11 août 2021, les avocats de l’entreprise pétrolière Shell, ont annoncé que cette dernière verserait 95 millions d’euros en dommages et intérêts à des communautés du Sud-Est du Nigeria. La terre et les points d’eau de cette région avaient en effet subi des ravages dus au pétrole dans les années 1970.

« L’ordre de paiement de 45,9 milliards de nairas aux plaignants vise à satisfaire entièrement et à titre définitif le jugement rendu » a déclaré dans un communiqué la Shell Petroleum Development Company of Nigeria Limited (SPDC), filière nigériane de Shell.

De leur côté, Le Mouvement pour la survie du peuple ogoni (Mossop), s’est félicité mercredi dans un communiqué de cette décision judiciaire : « Nous espérons que ce jugement fournira les fondations pour répondre à la longue et durable injustice subie par le peuple ogoni ».

 

Bataille judiciaire

 

En 2010 Shell avait déjà été condamnée une première fois. Mais le groupe pétrolier avait refusé cette condamnation. Selon la compagnie britanno-néerlandaise, ce sont des tiers qui, durant la guerre civile du Nigeria de 1967 à 1970, auraient déversé du pétrole dans la région, abîmant oléoducs et infrastructures.

Ce n’est donc que mercredi dernier qu’un accord avec la communauté devant la Haute Cour de justice d’Abuja a été trouvé. Lucius Nwosa, l’avocat qui représente les communautés d’Ejama-Ebubu dans l’État de Rivers, a confirmé à l’AFP : « Ils étaient venus à bout de leurs manigances et ils se sont résolus à accepter l’offre. Cette décision fait suite à la détermination de cette communauté à obtenir justice. »

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Alors que 46 militaires sont retenus par les autorités de Bamako depuis le 10 juillet ; la médiation ouest-africaine semble avoir porté ses fruits, pour une libération prochaine. La Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a rencontré le jeudi 29 septembre le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, afin d’avancer...
La Confédération africaine de football a conclu que les infrastructures et les équipements ne seront pas prêts 2025, année de l’événement. Il en a été décidé ainsi : la Guinée n’accueillera pas la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2025. Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, s’est...
226 000 passagers ont été enregistrés dans les aéroports du Cap-Vert au mois d'août 2022. Une donnée démontrant que la reprise touristique post-crise Covid se poursuit doucement mais surement sur l'archipel. Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, les données attestent d'un "flux de 167 279 passagers internationaux et 58 719...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...