Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Nigeria et désastre écologique : Shell paye ses dettes

 

Victoire pour les communautés Ogoni du delta du Niger qui vont, après trente ans de procédures, être indemnisées après la catastrophe écologique de la responsabilité de Shell.

La multinationale Shell accepte après trente de procédures de verser des indemnités aux communautés victimes des déversements d’hydrocarbures qui ont généré des marées noires dans le delta du Niger pendant les années 1970.

La compagnie pétrolière anglo-néerlandaise se soumet donc aux conclusions de la Cour suprême nigériane, après avoir tenté tous les recours possibles. Shell avait été condamné une première fois en 2010, et la compagnie avait alors contesté le jugement à plusieurs reprises.

Les parties-prenantes s’étaient affrontées depuis de nombreuses années ; des ONG environnementales, dont le Mouvement pour la survie du peuple Ogoni (Mosop), accusent Shell de dégradation environnementale et de négligence en pays Ogoni, région du delta du Niger aux mangroves dévastées par la pollution pétrolière. C’est une victoire pour les ONG.

« L’ordre de paiement de 45,9 milliards de nairas (94,9 millions d’euros) aux plaignants vise à satisfaire entièrement et à titre définitif le jugement rendu », a déclaré la filiale nigériane de Shell, la Shell Petroleum Development Company of Nigeria Limited (SPDC). La compagnie a finalement trouvé un accord avec la communauté.

Lucius Nwosu l’avocat représentant les communautés de Ejama-Ebubu dans l’État de Rivers, a confirmé cette décision et s’est félicité de l’issue de cette longue bataille :  « Cette décision fait suite à la détermination de cette communauté à obtenir justice ». L’avocat a également précisé ; « Ils étaient venus à bout de leurs manigances et ils se sont résolus à accepter l’offre ».

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Alors que 46 militaires sont retenus par les autorités de Bamako depuis le 10 juillet ; la médiation ouest-africaine semble avoir porté ses fruits, pour une libération prochaine. La Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a rencontré le jeudi 29 septembre le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, afin d’avancer...
La Confédération africaine de football a conclu que les infrastructures et les équipements ne seront pas prêts 2025, année de l’événement. Il en a été décidé ainsi : la Guinée n’accueillera pas la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2025. Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, s’est...
226 000 passagers ont été enregistrés dans les aéroports du Cap-Vert au mois d'août 2022. Une donnée démontrant que la reprise touristique post-crise Covid se poursuit doucement mais surement sur l'archipel. Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, les données attestent d'un "flux de 167 279 passagers internationaux et 58 719...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...