Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Pénurie de médicaments en Guinée équatoriale
penurie medicaments guinee equatoriale - TribuneOuest

Entre le Covid-19, ses variants et la chute des cours pétroliers et donc des revenus de l’Etat, la Guinée équatoriale fait face à une pénurie de médicaments sans précédent, créant une situation dramatique.

La situation ne cesse de s’aggraver en Guinée équatoriale. Depuis trois ans, les médicaments et le matériel médical peinent à être acheminer vers ce pays de 1,4 millions d’habitants, et la crise sanitaire en cours ne fait qu’aggraver la situation. Beaucoup de pharmacies sont ainsi vides faute d’un approvisionnement suffisant.

Inflation des prix et contrefaçon

Selon Fransisco Ondo Nsue, le directeur de Centramed (le Centre national du médicament, organisme gouvernemental chargé d’approvisionner les hôpitaux et les pharmacies en médicaments et matériel médical), ils n’auraient « rien reçu depuis trois ans ».

D’après lui, c’est le ministère de la santé qui ne s’investit pas suffisamment dans l’achat de ces produits pourtant de première nécessité. Une aberration pour Fransisco Ondo Nsue qui explique que 2 milliards de francs CFA (environ 3 millions d’euros) sont mis à disposition annuellement au ministère et que « seuls 3 % ont été dépensés ».

Face à cette pénurie, les pharmacies augmentent les prix : « Le Frenadol coûte désormais 10 000 francs CFA contre 4 000 francs il y a quelques mois » se plaint une habitante. Ailleurs, un douanier déclare : « Nous avons fait quelques saisies de médicaments provenant du Cameroun et du Nigeria et qui sont probablement faux ».

 

Covid-19 et chute du cours pétroliers

 

La crise sanitaire liée au Covid et ses variants a tué 123 personnes eu Guinée équatoriale, selon les chiffres officiels, et le gouvernement annoncé 8 928 cas de contaminations. Le vaccin est obligatoire depuis la fin du mois de juillet 2021 pour certains corps de métier, dont les militaires, les enseignants et le milieu médical. En février dernier, 100 000 doses du vaccin chinois Sinopharm est livrée. Deux autres livraisons ont eu lieu en avril et en juin.

Mais le pays connaît aussi des difficultés économiques depuis 2014, à cause essentiellement, de la chute du prix des hydrocarbures et de la faible popularité, sur le marché mondial, du pétrole du Golfe de Guinée. Or, les revenus de la Guinée équatoriale dépendent à 90 % de la manne pétrolière. Une grande majorité de la population vit depuis sous le seuil de pauvreté et selon la Banque mondiale, l’espérance de vie était de 59 ans en 2019.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Alors que 46 militaires sont retenus par les autorités de Bamako depuis le 10 juillet ; la médiation ouest-africaine semble avoir porté ses fruits, pour une libération prochaine. La Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a rencontré le jeudi 29 septembre le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, afin d’avancer...
La Confédération africaine de football a conclu que les infrastructures et les équipements ne seront pas prêts 2025, année de l’événement. Il en a été décidé ainsi : la Guinée n’accueillera pas la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2025. Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, s’est...
226 000 passagers ont été enregistrés dans les aéroports du Cap-Vert au mois d'août 2022. Une donnée démontrant que la reprise touristique post-crise Covid se poursuit doucement mais surement sur l'archipel. Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, les données attestent d'un "flux de 167 279 passagers internationaux et 58 719...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...