Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Guinée : durcissement des mesures anti-Covid-19 

La Guinée a décidé de renforcer les contrôles aux frontières, de fermer les boîtes de nuit et de rendre obligatoire le port du masque.

La Guinée a recensé 27 112 cas de Covid-19, dont 263 mortels. Les chiffres seraient sous-évalués selon les observateurs. Le variant delta qui s’avère être plus contagieux a fait son apparition et l’on recense plus de 1 000 personnes testées positives par jour avec près de dix décès quotidiens à l’hôpital, selon les chiffres officiels. Le pays compte 13 millions d’habitants

La Guinée prend de nouvelles mesures pour lutter contre le Covid-19. Le 10 août, le renforcement des contrôles sanitaires aux frontières, le port obligatoire du masque et la fermeture des boîtes de nuit afin de lutter contre l’épidémie ont été annoncés.

« A situation exceptionnelle, il faut des mesures exceptionnelles appliquées avec courage, détermination et la plus grande fermeté », a déclaré le président Alpha Condé. Le port obligatoire du masque a ainsi été décrété, ainsi que la « fermeture jusqu’à nouvel ordre des boîtes de nuit et d’autres lieux de loisirs très fréquentés ». Les fonctionnaires dont les ministres, devront être munis de leur passe-sanitaire pour accéder à leur lieu de travail.

Les personnes entrant en Guinée et « venant de pays notamment touchés par le variant Delta » devront être vaccinées, ont annoncé les autorités. La campagne de vaccination est en cours et Alpha Condé a annoncé que l’objectif du gouvernement était de vacciner d’ici le mois de novembre 70 % de la population du pays.

Dans le même temps le pays doit faire face à l’apparition de la maladie à virus de Marburg, qui provoque une fièvre hémorragique.  « Un cas a été déclaré. Nous nous organisons pour circonscrire le virus et organiser la riposte. Nous informerons l’opinion de l’évolution », a déclaré le porte-parole du gouvernement, Tibou Camara. « C’est la première fois que cette maladie est identifiée dans le pays et en Afrique de l’Ouest » selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les 155 cas contacts de la victime sont suivis quotidiennement. Le virus de Marburg est un variant du virus Ebola. Rappelons qu’il n’existe à ce jour, ni vaccin ni traitement contre le virus Ebola.  Il entraîne la mort dans 50 % des cas en moyenne. La Guinée avait été sévèrement touché par le virus Ebola, qui a tué  2 500 personnes entre 2013 et 2016.

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lors d’une réunion extraordinaire du comité central du FPI,  élargie aux élus EDS, lundi 9 août 2021 à Abidjan, Laurent Gbagbo a proposé de « laisser l'enveloppe (le FPI) vide  à Affi N'guessan, pour créer un nouveau parti politique. « Nous sommes le Front Populaire Ivoirien. (...) Aujourd’hui, je suis revenu de...
Le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) a affirmé qu’au moins 480 civils avaient été tués dans des attaques terroristes djihadistes au Burkina Faso entre mai et août, et qu’elles ont fait au moins 275 000 déplacés. Le Conseil norvégien pour les réfugiés, s’alarme dans un communiqué datant du lundi...
Un vent de renouveau souffle sur la sphère politique ivoirienne. Le 15 septembre, au cours d’une réunion au palais présidentiel, Alassane Ouattara confirmait son intention de refondre son parti politique, le RHDP. Une décision lourde de conséquences pour ses membres. Alassane Ouattara frappe du poing Depuis le début du mois...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...