Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
26 militaires tués dans une nouvelle attaque de Boko Haram au Tchad

Mercredi des terroristes de Boko Haram ont attaqué des forces militaires situées sur l’île de Tchoukou Telia. Cette région est connue pour être un bastion des terroristes.

26 militaires tchadiens ont été tués le mercredi 4 août, dans une attaque de Boko Haram dans la région du lac Tchad, près de la frontière avec le Cameroun.

Le lac Tchad est une vaste étendue d’eau et de marécages dont certains îlots sont des repaires de Boko Haram.

« Vingt-six éléments de l’armée tchadienne sont tombés sur le champ d’honneur, quatorze autres sont blessés dont huit gravement. Plusieurs terroristes ont été neutralisés et le ratissage se poursuit », a déclaré le porte-parole de l’armée, le général Azem Bermandoa Agouna. On déplore outre les militaires tués, de nombreux blessés.

« Les éléments de retour d’une patrouille se reposaient quand ils ont été attaqués par Boko Haram » sur l’île de Tchoukou Telia, à 190 km au nord-ouest de N’Djamena a annoncé Haki Djiddi, le sous-préfet de la région de Bagasola.

Mahamat Idriss Déby, le président du Conseil militaire de transition s’est exprimé. Selon lui la mort des soldats « rappelle les défis sécuritaires auxquels nous sommes toujours confrontés dans une partie de nos frontières. Le lourd tribut que nous payons dans cette guerre asymétrique est amer, mais il ne sera pas vain. Nous ferons capituler l’hydre terroriste ».

Déjà en mars 2020, une centaine de soldats tchadiens avaient été tués en une nuit par le groupe Boko Haram, sur la presqu’île de Bohoma, dans la province du Lac, où se trouve une base de l’armée tchadienne. Depuis les attaques contre les militaires et les civils se sont poursuivies dans la région, en dépit de l’intervention demandée par le président Idriss Déby Itno pour éradiquer la présence du fléau terroriste.

Les attaques se sont cependant multipliées ces derniers mois, dans cette région à la frontière du Tchad, du Nigeria, du Cameroun et du Niger.

– Depuis 2009, date de la rébellion de Boko Haram, ce sont plus de 36 000 personnes (principalement au Nigeria) qui ont été tuées selon l’Organisation des Nations unies.

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lors d’une réunion extraordinaire du comité central du FPI,  élargie aux élus EDS, lundi 9 août 2021 à Abidjan, Laurent Gbagbo a proposé de « laisser l'enveloppe (le FPI) vide  à Affi N'guessan, pour créer un nouveau parti politique. « Nous sommes le Front Populaire Ivoirien. (...) Aujourd’hui, je suis revenu de...
Le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) a affirmé qu’au moins 480 civils avaient été tués dans des attaques terroristes djihadistes au Burkina Faso entre mai et août, et qu’elles ont fait au moins 275 000 déplacés. Le Conseil norvégien pour les réfugiés, s’alarme dans un communiqué datant du lundi...
Un vent de renouveau souffle sur la sphère politique ivoirienne. Le 15 septembre, au cours d’une réunion au palais présidentiel, Alassane Ouattara confirmait son intention de refondre son parti politique, le RHDP. Une décision lourde de conséquences pour ses membres. Alassane Ouattara frappe du poing Depuis le début du mois...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...