Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Niger : quinze militaires tués dans une nouvelle attaque terroriste
niger quinze militaires tues nouvelle attaque terroriste - TribuneOuest

Au Sud-Ouest du Niger, une nouvelle attaque terroriste a tué quinze militaires. Six personnes sont portées disparues. Cette région est de plus en plus exposée à ce type d’attentats.

Quinze militaires ont été tués dans le Sud-Ouest du Niger, à proximité de la frontière avec le Burkina Faso, dans une attaque terroriste, ce samedi 31 juillet 2021 vers 11 heures du matin. Six autres personnes sont par ailleurs portées disparues.

Le ministère de la défense a précisé dans son annonce, dimanche soir, que les forces de sécurité, en mission de ravitaillement, avaient été prises par surprise lors d’une « embuscade tendue par des groupes armés terroristes ». Les militaires tentaient d’évacuer les blessés quand ils sont tombés « sur un engin explosif improvisé ».

Bilan total : « quinze militaires décédés, sept blessés, six portés disparus », d’après le communiqué.

En conséquence, le ministère a déployé les grands moyens : « Un large ratissage de la zone » par forces terrestres, « appuyées par l’aviation militaire », est en cours afin de « mettre la main sur les terroristes ».

 

Une région de plus en plus terrorisée

 

Située entre le Niger, le Burkina Faso et le Mali, cette zone sahélienne, dite des « trois frontières » est la région la plus ciblée par des attaques terroristes de groupes djihadistes armés, en opération depuis 2015. Parmi ces groupes armés sahéliens, figurent notamment l’État islamique au Grand Sahara (EIGS) et le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM, affilié à Al-Qaïda). Les villageois des zones frappées, s’ils survivent, sont soit portés disparus, soit choisissent l’exode.

Dimanche et mardi dernier, deux attaques distinctes ont encore eu lieu près de la frontière malienne, faisant trente-trois morts parmi les villageois. 1 200 soldats de l’armée tchadienne ont été déployés dans cette zone des trois frontières dans le cadre de la force multinationale anti-djihadiste du G5 Sahel (regroupant la Mauritanie, le Mali, le Niger, le Burkina Faso et le Tchad).

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lors d’une réunion extraordinaire du comité central du FPI,  élargie aux élus EDS, lundi 9 août 2021 à Abidjan, Laurent Gbagbo a proposé de « laisser l'enveloppe (le FPI) vide  à Affi N'guessan, pour créer un nouveau parti politique. « Nous sommes le Front Populaire Ivoirien. (...) Aujourd’hui, je suis revenu de...
Le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) a affirmé qu’au moins 480 civils avaient été tués dans des attaques terroristes djihadistes au Burkina Faso entre mai et août, et qu’elles ont fait au moins 275 000 déplacés. Le Conseil norvégien pour les réfugiés, s’alarme dans un communiqué datant du lundi...
Un vent de renouveau souffle sur la sphère politique ivoirienne. Le 15 septembre, au cours d’une réunion au palais présidentiel, Alassane Ouattara confirmait son intention de refondre son parti politique, le RHDP. Une décision lourde de conséquences pour ses membres. Alassane Ouattara frappe du poing Depuis le début du mois...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...