Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Naufrage au large du Liberia
naufrage large liberia - TribuneOuest

Un navire a fait naufrage au large du Liberia. Entre 16 et 17 personnes sont portées disparues.

C’est un drame qui a eu lieu au Liberia le week-end dernier. Samedi 17 juillet 2021, le navire Niko Ivanka a fait naufrage au large des côtes du Liberia. Selon les garde-côtes, au moins 15 personnes seraient portées disparues.

Incertitudes sur le nombre de disparus

La navire avait quitté le port de Monravia le matin du naufrage, et faisait cap vers Buchanan à environ 100 km au Sud-Est quand il a commencé à prendre l’eau. Lors d’une déclaration à la presse, Eugene Lenn Nagbe, le commissaire général de l’autorité maritime du Liberia, a raconté que le navire avait actionné son signal de déstresse en fin d’après midi. C’est ce signal qui a lancé les opérations de sauvetage.

Selon le manifeste officiel du navire, 18 personnes se trouvaient à bord au moment de la tragédie (9 membres d’équipage du West African Examination Council, et 9 passagers dont une femme), mais des témoins à bord, ont affirmé que dans les faits, au moins 28 personnes se trouvaient à bord au moment du naufrage. Selon Eugene Lann Nagbe, 11 ont été secourues. « Notre priorité est toujours de retrouver les personnes manquantes », a-t-il déclaré.

Lundi matin, des proches des disparus attendaient devant l’hôpital John F. Kennedy de Monrovia pour accueillir les rescapés. Selon l’AFP, beaucoup d’entre eux n’ont malheureusement pas retrouvés leurs proches et attendent toujours.

Un navire inapte à prendre la mer

D’après ce responsable, le navire, en piteux état (au point d’avoir déjà été immobilisé par le passé), n’était pas autorisé à transporter des passagers : « L’Autorité maritime et toutes les entités concernées, y compris le ministère de la Justice, ont commandé une enquête sur la façon dont un navire, qui a été détenu en raison de son non-respect des exigences nécessaires, a réussi à prendre la mer avec des passagers et du fret. Nous avons envoyé une lettre et demandé au navire de rester à quai. Pourquoi il a pris la mer, nous le déterminerons très prochainement… », a clamé Eugene Lenne Nagbe.

En attendant, le propriétaire du navire, un ressortissant chinois, a été arrêté dimanche et est depuis en garde à vue. Les recherches sont toujours en cours, appuyées par un navire de Sea Sheperd.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Alors que 46 militaires sont retenus par les autorités de Bamako depuis le 10 juillet ; la médiation ouest-africaine semble avoir porté ses fruits, pour une libération prochaine. La Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a rencontré le jeudi 29 septembre le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, afin d’avancer...
La Confédération africaine de football a conclu que les infrastructures et les équipements ne seront pas prêts 2025, année de l’événement. Il en a été décidé ainsi : la Guinée n’accueillera pas la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2025. Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, s’est...
226 000 passagers ont été enregistrés dans les aéroports du Cap-Vert au mois d'août 2022. Une donnée démontrant que la reprise touristique post-crise Covid se poursuit doucement mais surement sur l'archipel. Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, les données attestent d'un "flux de 167 279 passagers internationaux et 58 719...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...