Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La noix de cajou ivoirienne face à la concurrence asiatique
noix cajou ivoirienne face concurrence asiatique - TribuneOuest

Des transformateurs ivoiriens dénoncent depuis début juillet 2021 la concurrence asiatique sur le marché de la noix de cajou, et demandent une aide gouvernementale pour faire face.

Le 5 juillet 2021, en Côte d’Ivoire, des transformateurs de la noix de cajou ont dénoncé une concurrence déloyale venue de producteurs asiatiques. Selon le Groupe des transformateur de cajou ivoirien (GTCI), cette concurrence « met en péril les investissements de l’industrie locale ».

Une véritable problématique pour l’industrie ivoirienne de ce fruit à coque utilisé en cuisine ou en cosmétique, consommé notamment par l’Inde, les États-Unis, l’Europe, la Chine, les Émirats arabes unis ou encore l’Australie. Lorsqu’elle est brute, la noix de cajou peut être envoyée vers l’Inde, le Vietnam et le Brésil, qui possèdent des industries de transformation.

Produit local délocalisé et spéculations dans l’air

Le GTCI a déploré qu’« un grand nombre d’usines locales n’a pas pu s’approvisionner en noix brutes (…) notamment en raison de la concurrence farouche menée par les opérateurs non industriels sur les prix de la matière première (noix brute), les poussant à des niveaux aberrants et incohérents au regard du marché actuel des produits finis ».

De plus, selon eux, « une telle spéculation sur les prix se fait au détriment de l’industrie locale et ne bénéficie qu’aux industriels asiatiques ». Le GTCI dénonce « les importants volumes de stocks » et la « rétention » de ces opérateurs qui « proposent des prix de vente déconnectés des prix internationaux de l’amande, dans le but de les vendre à des opérateurs vietnamiens et indiens ».

Leader mondial en berne

La Côté d’Ivoire est le leader mondial de la noix de cajou : en 2020, le pays a transformé 12 % des 848 000 tonnes récoltées localement. D’ici 2025, la Côte d’Ivoire vise les 50 %, selon les chiffres officiels. « Pour la campagne 2021, les usines ivoiriennes ont acheté 126 614 tonnes soit 23 511 tonnes de plus que 2020 », a précisé Adama Coulibaly, le directeur du Conseil coton-arcarde, et gérant de la filière.

La Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (Cnuced) a récemment dénoncé dans un rapport, les inégalités de ce marché. Les trois millions d’agriculteurs africains qui produisent la moitié des noix de cajou dans le monde, ne touchent, en effet qu’une petite partie de la valeur ajoutée de ce marché, pourtant en pleine croissance. Des inégalités d’autant plus problématique que les producteurs ont beaucoup souffert de l’épidémie de Covid-19.

Réagir à cet article

COMMENTAIRES

  • Auteur du commentaire : Jean-Baptiste PANY

    La Côte d’Ivoire gagnerait à soutenir son industrie du cajou. Une réflexion plus profonde s’impose afin d’éviter les erreurs de la précipitation.
    Pour les urgences, l’ouverture et le financement efficace d’une fenêtre d’achat en faveur des industriels locaux les plus pertinents est une piste à explorer. Elle restera toutefois insuffisante.
    Il faudra commencer par assainir le secteur des brebis galeuses et définir des objectifs nobles afin de se concentrer sur un chemin bien balisé .
    Je demeure convaincu que pour obtenir une filière durable et profitable, il nous faudra œuvrer pour :

    – maintenir localement une grande partie de la valeur ajoutée et des emplois nobles induits par le cajou ;

    – favoriser la distribution de la valeur ajoutée à un nombre plus important d’intérêts nationaux ;

    – mettre la noix de cajou à l’abri des risques de réputation (…).

    L’ARRE est un bel instrument qu’il faudra accompagner aussi pour ce faire.
    En attendant, il est à craindre que la pression des urgences exprimées par les industriels locaux ne conduisent à faire des choix pénalisants ou inappropriés.

    Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’équipe de football du Nigeria fut la première équipe d’Afrique à remporter une médaille d’or aux jeux olympiques, en 1996. Cette année, c’est l’équipe de basket qui est bien placée après sa récente victoire sur les États-Unis. Récemment le Nigéria a remporté une victoire au basket contre les États-Unis (90-87)....
La Guinée enverra donc une petite délégation de cinq athlètes aux Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet - 8 août). La situation de pandémie avait remis un temps en cause la participation des athlètes. Après des questionnements en raison de la pandémie, la Guinée va finalement participer aux JO de Tokyo (23 juillet...
Le chef d’État ivoirien, Alassane Ouattara, va rencontrer son ancien rival, Laurent Gbagbo. La rencontre aura lieu le mardi 27 juillet 2021. « Le président Alassane Ouattara recevra Laurent Gbagbo le 27 juillet, au palais de la présidence », a déclaré Amadou Coulibaly, le porte-parole du gouvernement ivoirien, lors d’une...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...