Deprecated: File class-oembed.php is deprecated since version 5.3.0! Use wp-includes/class-wp-oembed.php instead. in /home/u859680659/domains/tribuneouest.com/public_html/wp-includes/functions.php on line 5643
Burkina Faso : nouvelle attaque islamiste - Tribune Ouest Burkina Faso : nouvelle attaque islamiste - Tribune Ouest
Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Burkina Faso : nouvelle attaque islamiste
burkina faso nouvelle attaque islamiste - TribuneOuest

Dans le village de Niha-Mossi au Burkina Faso, une nouvelle attaque terroriste djihadiste a fait dix morts dont sept supplétifs de l’armée.

Au moins dix personnes, dont sept supplétifs de l’armée, ont été tuées dans le nord du Burkina-Faso, ce dimanche 11 juillet 2021, lors d’une attaque terroriste. « Des individus armés non identifiés ont attaqué hier (dimanche) le village de Niha-Mossi, ciblant particulièrement les VDP (Volontaires pour la défense de la patrie, supplétifs civils) », selon un communiqué adressé à l’AFP ce lundi.

Le communiqué informe précisément que « sept VDP et trois civils » ont été tués.

Attaques à répétitions

Ce drame survient dans un climat plus que tendu entre les Burkinabè et le gouvernement. Les attaques terroristes sont particulièrement fréquentes dans le pays et plus encore au nord, dans la région du Sahel. Lundi 5 juillet dernier, c’est encore trois personnes (deux femmes et un bébé) qui ont été tuées par un engin explosif sur l’axe Arbinda-Gorgadji. Fin juin, une embuscade avait tué dix policiers, et début juin, c’est le village de Solhan qui a été la scène d’un massacre où 160 personnes, dont des femmes et des enfants, ont perdu la vie,.

Plus de 1 500 personnes ont été tuées dans ces attaques djihadistes depuis 2015 et environ 1,5 million ont été contraintes à fuir leur foyer. Les attaques avec des engins explosifs, qui se multiplient depuis 2018, ont ôté leur vie à plus de 200 personnes, selon un bilan de l’AFP.

Contexte tendu

Alors que le président français Emmanuel Macron a annoncé vouloir retirer une partie des troupes françaises présentes au Mali, et que les soldats du G5 Sahel ne parviennent pas à sécuriser la région, le Nord du Burkina Faso est en proie directe aux sévices islamistes.

Des manifestations de colère continuent de rassembler des milliers de Burkinabè à travers tout le pays, organisées par l’opposition et la société civile, pour dénoncer cette violence djihadiste croissante, la sensation d’insécurité généralisée, et l’inefficacité du gouvernement à répondre à cette problématique.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis le 24 août, 170 migrants partis du Sénégal dans des conditions de fortune stagnent sur un navire de la marine espagnole qui leur a portés secours en mer. Proche des côtes mauritaniennes, ce dernier demande en vain aux autorités locales de les accueillir puisque Madrid refuse également de le...
Un accord de compensation carbone pourrait voir le Libéria concéder 10% de son territoire à une entreprise privée émiratie, ce qui accorderait à l'Etat du golfe Persique des droits de pollution équivalents à la séquestration du carbone de la forêt, relaie Middle East Eye. Dans les faits, l'accord donnerait à...
Les autorités nigérianes poursuivent leur inlassable combat contre les détournements d'or noir effectués par des bandes organisées dans le delta du Niger. Selon RFI, "une nouvelle opération militaire dans la région de Warri a permis de détruire 14 réservoirs contenant des centaines de milliers de litres de produit raffinés illégalement....
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...