Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : la veuve d’un diplomate français reconnue coupable du crime
cote divoire veuve diplomate francais reconnue coupable crime - TribuneOuest

Quatorze ans après les faits, Karine Blanc a été reconnue coupable de l’assassinat de Michel Niaucel, son mari, tué à Abidjan en 2007. Elle vient d’être condamnée par la cour d’assise de Paris, ce 1er juillet 2021 à l’issue du procès, à 15 ans de réclusion.

Il aura fallu attendre quatorze ans. Quatorze longues années pour que la justice statue enfin sur le sort de Karine Blanc, 54 ans, accusée de l’assassinat de son mari, diplomate français en exercice en Côte d’Ivoire.

Au début de l’affaire elle avait effectué dix-huit mois de détention provisoire pour ce crime qu’elle a toujours contesté et elle comparaissait libre sous contrôle judiciaire depuis le 22 juin 2021.

Rappel des faits

Le 7 février 2007, le corps de Michel Niaucel, policier français chargé de mission pour l’Union Européenne, âgé de 54 ans, avait été découvert dans la chambre de leur villa ultra-sécurisée d’Abidjan, où ils vivaient avec leur fille unique de 13 ans au moment des faits. L’assassin avait posé un oreiller sur le thorax de sa victime et avait tiré une balle d’un revolver 357 Magnum, pendant son sommeil.

Toute piste politique avait été très vite exclue de l’enquête. Les soupçons s’étaient en revanche rapidement porté sur Karine Blanc, qui se trouvait dans le lit aux cotés de son mari,et était à l’époque.

Elle avait immédiatement clamé son innocence. Dans une première version des faits, elle avait déclaré que c’était un intrus qui s’était introduit chez eux pour abattre son époux. Dans une seconde version, qu’elle a maintenu lors de son procès en juin dernier, elle expliquait que Michel Niaucel avait voulu se suicider, qu’elle avait voulu l’en empêcher, et que le tir serait parti accidentellement.

Un plaidoyer « fort peu probable » et que la Cour n’a « pas cru », selon la présidente Dominique Legrand.

La cour d’assise de Paris a fini par reconnaître Karine Blanc, coupable du meurtre de son mari et l’a condamnée ce jeudi 1er juillet 2021 à 15 ans de prison. La veuve a fondu en larmes à l’énoncé des réquisitions.

Isabelle C., 65 ans, jugée au côté de Karine Blanc, son ex-meilleure amie, a quand à elle écopé de 5 ans d’emprisonnement dont 3 avec sursis, pour délit de complicité d’administration de substance nuisible.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Deux lois d’amnistie pour les militaires viennent d’être adoptées par le Conseil national de transition (CNT) malien. Selon une source gouvernementale et parlementaire, le Conseil national de transition (CNT) malien a adopté ce jeudi 16 septembre 2021, une nouvelle loi d’armistice pour les deux coups d’État qui ont eu lieu...
Ousmane Sonko, figure de l’opposition sénégalaise, se prépare pour les prochaines élections présidentielles de 2024. Coalition, réseaux sociaux, implantation locale de son parti… autant de manœuvres politiques qui présagent une course au pouvoir sans précédent. En 2019, Ousmane Sonko était arrivé troisième au scrutin présidentiel sénégalais. Mais cette fois, il...
En ligne de mire de la lutte contre la corruption, la police et la gendarmerie sont plus particulièrement visés en raison notamment de pots-de-vin prélevés aux vendeurs de produits vivriers.  Le 14 septembre Zoro Epiphane Ballo, le ministre de la promotion de la bonne gouvernance, du renforcement des capacités et de...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...