Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : Guillaume Soro, l’ancien premier ministre, condamné à la prison à perpétuité
cote divoire guillaume soro lancien premier ministre condamne prison perpetuite - TribuneOuest

En exil depuis 2020, l’ex-président de l’Assemblée nationale de Côte-d’Ivoire, Guillaume Soro, vient d’être condamné par la justice ivoirienne à la prison à perpétuité pour « atteinte à la sûreté de l’État ».

En Côte-d’Ivoire, Guillaume Soro, ancien premier ministre et ex-chef rebelle allié de l’actuel président Alassane Ouattara, vient d’être condamné à perpétuité pour « atteinte à la sûreté de l’État », ce mercredi 23 juin 2021, par la cour d’assises d’Abidjan.

Ses biens ont par ailleurs été confisqués, et son mouvement , Générations et peuples solidaires (GPS) a été dissout, car accusé de « se livrer à des actes subversifs ».

Parmi les autres accusés, Souleymane Kamagaté, ex-chef du protocole de M.Soro, Affoussy Bamba, ancienne ministre, et Touré Moussa, son ancien chef de la communication, ont, quant à eux, écopés de vingt ans de prison. Enfin, deux des frères des Guillaume Soro et Alain Lobognon, son ancien bras droit, ont été condamnés à dix-sept ans de prison pour « troubles à l’ordre public ».

Rappel des faits

Premier ministre de la Côte-d’Ivoire à la fin de l’ère Laurent Gbagbo (2007-2010) puis au début du premier mandat d’Alassane Ouattara (2011-2012), Guillaume Soro fut président de l’Assemblée Nationale entre mars 2012 et février 2019, avant de tomber en disgrâce et de démissionner, suite à son rôle trouble dans les insurrections de 2017.

Pour ce procès aux assises, Guillaume Soro était accusé d’avoir conspiré avec ses partisans une « insurrection civile et militaire » dans le but de renverser le pouvoir lors de son retour avorté en Côte d’Ivoire en décembre 2019, après six moi à l’étranger, moins d’un an avant l’élection présidentielle d’octobre 2020, à laquelle il comptait se présenter. « Pour lui ce sera la prison à perpétuité », avait alors déclaré le président Alassane Ouattara, son ancien allié.

A la liste des accusations s’ajoutaient aussi « complot », « tentative d’atteinte contre l’autorité de l’État », « diffusion et publication de nouvelles fausses jetant le discrédit sur les institutions et leur fonctionnement, ayant entraîné une atteinte au moral des populations ».

Déjà condamné

Guillaume Soro avait déjà été condamné en avril 2020 à vingt ans de prison pour « recel de détournement de deniers publics ». Selon la justice, il avait essayé de s’attribuer une résidence achetée par l’État lorsqu’il était premier ministre. Cette condamnation l’avait empêché de se présenter à la présidentielle de 2020.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Alors que 46 militaires sont retenus par les autorités de Bamako depuis le 10 juillet ; la médiation ouest-africaine semble avoir porté ses fruits, pour une libération prochaine. La Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a rencontré le jeudi 29 septembre le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, afin d’avancer...
La Confédération africaine de football a conclu que les infrastructures et les équipements ne seront pas prêts 2025, année de l’événement. Il en a été décidé ainsi : la Guinée n’accueillera pas la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2025. Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, s’est...
226 000 passagers ont été enregistrés dans les aéroports du Cap-Vert au mois d'août 2022. Une donnée démontrant que la reprise touristique post-crise Covid se poursuit doucement mais surement sur l'archipel. Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, les données attestent d'un "flux de 167 279 passagers internationaux et 58 719...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...