Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Burkina Faso  et Covid-19 : le pays lance sa première phase de vaccination

115 000 doses de vaccins contre le Covid-19 AstraZeneca sont arrivées au Burkina Faso.

Le Burkina Faso va commencer sa première campagne de vaccination le 2 juin avec le produit d’AstraZeneca. Les 115 000 doses de vaccins AstraZeneca contre le Covid-19 sont financées par le dispositif Covax. Les vaccins sont arrivés dimanche et le pays va sans tarder lancer la vaccination des populations.

« C’est avec satisfaction que nous accueillons les premières doses de vaccin contre le Covid-19 au Burkina Faso. Grâce au progrès scientifique, nous disposons aujourd’hui d’un autre arsenal qui vient compléter le dispositif de lutte », a déclaré Charlemagne Ouédraogo, le ministre burkinabé de la santé. « Il y a plusieurs types de vaccins, mais les premiers que nous recevons ce soir venant du mécanisme Covax, sont le vaccin Astra Zeneca. Ce vaccin est déjà déployé dans plusieurs pays et c’est le tour du Burkina de le recevoir pour que notre dispositif soit complété » a détaillé le ministre de la santé

Les premiers vaccins seront distribués sur l’ensemble du territoire et les vaccinations doivent commencer le mercredi 2 juin. Sont identifiées les personnes prioritaires et éligibles à la vaccination. « Les cibles concernées par cette première phase sont le personnel de santé, les personnes vivant avec des comorbidités [hypertension, diabète, insuffisance rénale…] et les candidats au pèlerinage de la Mecque ».

Le pays, fait mention de 13 430 cas de coronavirus pour 166 décès. Le Burkina Faso est parmi les derniers pays d’Afrique de l’Ouest à lancer sa campagne de vaccination.

Le pays s’est appuyé sur le dispositif Covax, mis en place accompagner les pays à faible revenu. Ainsi les pays les plus fragiles bénéficient d’un approvisionnement important en vaccins contre le Covid-19.

Covax va permettre la montée en puissance de la campagne de vaccination au Burkina Faso : un premier temps 3 % de la population est concernée, puis 20 %, soit 4 341 233 personnes sur une population estimée à plus de 20 millions. La troisième phase a pour objectif de vacciner les 50 % restant de la population.

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lors d’une réunion extraordinaire du comité central du FPI,  élargie aux élus EDS, lundi 9 août 2021 à Abidjan, Laurent Gbagbo a proposé de « laisser l'enveloppe (le FPI) vide  à Affi N'guessan, pour créer un nouveau parti politique. « Nous sommes le Front Populaire Ivoirien. (...) Aujourd’hui, je suis revenu de...
Le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) a affirmé qu’au moins 480 civils avaient été tués dans des attaques terroristes djihadistes au Burkina Faso entre mai et août, et qu’elles ont fait au moins 275 000 déplacés. Le Conseil norvégien pour les réfugiés, s’alarme dans un communiqué datant du lundi...
Un vent de renouveau souffle sur la sphère politique ivoirienne. Le 15 septembre, au cours d’une réunion au palais présidentiel, Alassane Ouattara confirmait son intention de refondre son parti politique, le RHDP. Une décision lourde de conséquences pour ses membres. Alassane Ouattara frappe du poing Depuis le début du mois...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...