Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Piraterie dans le Golfe de Guinée : les compagnies maritimes solidaires dans la lutte

Le Golfe de Guinée est la zone maritime privilégiée des pirates. En 2020, on dénombre 130 enlèvements de marins le long de cette zone de 5 700 km de côtes en Afrique de l’Ouest. 

Les opérateurs du secteur maritime international se liguent pour faire face aux actes de piraterie de plus en plus nombreux dans le Golfe de Guinée. Le 18 mai, ce sont plus d’une centaine de transporteurs ont signé une déclaration appelant à créer une coalition pour mettre un terme aux exactions constatées dans le golfe. Un récent rapport du Bureau maritime international recense 130 des 135 enlèvements de marins à échelle du monde entier. En 2020, c’est donc plus de 95 % des actes d’enlèvement qui ont cours dans le Golfe de Guinée.

Ces dernières années, les pirates se sont professionnalisés et ont étendu leur présence dans le golfe de Guinée, attaquant désormais des navires en haute mer. Les pirates sont dans leur grande majorité des Nigérians qui ont professionnalisé leur démarche jusqu’à s’attaquer dorénavant à des navires présents en haute mer. L’objectif est d’enlever les équipages et de demander des rançons.

« En 2021, la menace d’être enlevé pour une rançon pèse sur tous les marins », déplorent les 99 entreprises maritimes européennes, chinoises, turques et indiennes signataires de la déclaration.« Si le nombre d’attaques reste inchangé par rapport à 2020, la violence, la portée et la sophistication de celles-ci ont augmenté » déclarent les compagnies, qui appellent « toutes les parties prenantes à s’unir dans une coalition pour mettre fin à la menace de la piraterie dans le golfe de Guinée ».

La déclaration a été signée notamment par les Danois TORM et Maersk Tankers, l’Allemand Hapag-Lloyd et le Chinois Cosco. Elle plaide en faveur d’une plus grande coopération entre les forces navales locales et étrangères. Les signataires demandent t également un renforcement des capacités et un plus grand   partage des renseignements entre les parties-prenantes.

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le gouvernement ivoirien a relancé le projet d’adressage de la ville d’Abidjan. Mardi 24 janvier 2023, une convention cadre de partages de données a été a été signée au ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, pour le démarrage des activités nécessaires à la réalisation de ce projet....
Un homme accusé du meurtre de trois casques bleus guinéens, commis en 2019 dans le sud-ouest de Bamako, a été reconnu coupable et condamné à la peine de mort par le tribunal. Mercredi 25 janvier 2023, la Minusma (Mission de l'Organisation des Nations unies au Mali) a annoncé la condamnation...
Vingt-sept personnes ont été tuées par une "bombe" dans le centre du Nigeria, selon la police. Une information contredite par une association d'éleveurs de bétail qui parle, elle, d'une frappe aérienne de l'armée. Une "enquête approfondie" a été réclamée. Que s'est-il réellement passé mercredi 25 janvier 2023 dans le village...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

Notice: Undefined index: stream in /var/www/virtual/tribuneouest.com/htdocs/wp-content/plugins/like-box/includes/widget.php on line 32