Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mali :  nouveau gouvernement de « large ouverture » à venir

Le premier ministre malien, Moctar Ouane a présenté la démission de son équipe puis a été reconduit afin de constituer une nouvelle équipe gouvernementale

Moctar Ouane, le vendredi 14 mai, a présenté la démission de son gouvernement, et dans la foulée a été nommé pour former un nouveau cabinet avec comme mot d’ordre : une « large ouverture ».

Le premier ministre, Moctar Ouane dirigeait le gouvernement de transition depuis septembre 2020 après le putsch du mois d’août. Il a donc présenté la démission de son équipe au président de transition Bah Ndaw. Celui-ci a renouvelé sa confiance à Moctar Ouane afin qu’il constitue un nouveau gouvernement.

« Les échanges entre le président et le premier ministre sur une éventuelle ouverture du gouvernement ont commencé hier soir »dixit un conseiller du président. Moctar Ouane « doit former un gouvernement de large ouverture en tenant compte de certaines recommandations du président, qui a écouté la classe politique, les forces vives et les leaders religieux la semaine dernière », toujours selon la même source.

Les militaires, qui ont renversé le président Ibrahim Boubacar Keïta le 18 août 2020 se sont engagés à rendre le pouvoir aux civils élus, à l’issue des de dix-huit mois de transition. Le processus suit ainsi son cours alors que le calendrier électoral vient d’être dévoilé.  Est annoncé un premier tour d’élections présidentielle et parlementaires le 27 février 2022. Également annoncé, un référendum constitutionnel qui doit se tenir le 31 octobre 2021.

Ces annonces interviennent dans un contexte toujours tendu, notamment en raison des attaques djihadistes incessantes, une contestation politique et un climat social confus. Aussi, le médiateur des États d’Afrique de l’Ouest au Mali, Goodluck Jonathan récemment appelé toutes les parties-prenantes à travailler « main dans la main ». Dans cette période incertaine, « l’intérêt supérieur du Mali est ce qui doit prévaloir […] n’adoptons pas des positions extrêmes » a ainsi exhorté Goodluck Jonathan.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lors d’une réunion extraordinaire du comité central du FPI,  élargie aux élus EDS, lundi 9 août 2021 à Abidjan, Laurent Gbagbo a proposé de « laisser l'enveloppe (le FPI) vide  à Affi N'guessan, pour créer un nouveau parti politique. « Nous sommes le Front Populaire Ivoirien. (...) Aujourd’hui, je suis revenu de...
Le Conseil norvégien pour les réfugiés (NRC) a affirmé qu’au moins 480 civils avaient été tués dans des attaques terroristes djihadistes au Burkina Faso entre mai et août, et qu’elles ont fait au moins 275 000 déplacés. Le Conseil norvégien pour les réfugiés, s’alarme dans un communiqué datant du lundi...
Un vent de renouveau souffle sur la sphère politique ivoirienne. Le 15 septembre, au cours d’une réunion au palais présidentiel, Alassane Ouattara confirmait son intention de refondre son parti politique, le RHDP. Une décision lourde de conséquences pour ses membres. Alassane Ouattara frappe du poing Depuis le début du mois...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...