Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Claude Le Roy, sélectionneur de l’équipe nationale de foot du Togo, jette l’éponge

Le sélectionneur du Togo Claude Le Roy a annoncé son départ le lundi 12 avril dans la soirée.  

Claude Le Roy quitte ses fonctions alors même que Les Éperviers ont échoué à se qualifier pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations en 2022 au Cameroun. Claude Le Roy a annoncé la fin de sa mission auprès du football togolais. Les Éperviers ne sont pas qualifiés pour la Coupe d’Afrique des nations en janvier 2022 au Cameroun. Le bilan de la campagne de qualification avec quatre défaites et deux nuls n’est pas brillant. Ces derniers résultats poussent le sélectionneur vers la sortie.

« En ce qui concerne l’équipe nationale, c’est fini pour moi » a déclaré Claude Le Roy.  Le futur ex-sélectionneur précise qu’il part en bons termes. Selon lui l’équipe « avait envie de continuer à travailler avec moi, mais je crois qu’il n’y a rien d’autre d’aussi important que l’équipe nationale. On ne peut pas tout focaliser sur un sélectionneur. La chose importante c’est l’équipe et il faut la préserver « a déclaré sur Canal+ le vainqueur de la CAN 1988 avec le Cameroun.

Claude Le Roy a commencé à travailler avec l’équipe togolaise de football en 2016 et a œuvré pendant 5 ans pour que l’équipe nationale émerge.  Ainsi il avait qualifié le Togo pour la CAN 2017 au Gabon. Les Éperviers n’avaient cependant pas passé le premier tour avec deux défaites et un nul.  Et précédemment le Togo n’avait déjà pas participé à la CAN en Égypte en 2019. Le bilan est don en demi-teintes pour le sélectionneur.

Source : RFI

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans l’affaire des « biens mal acquis » de la famille Bongo, le directeur juridique de la BNP Paribas a déclaré, face aux magistrats, qu’il jugeait limité l’implication de la première banque française dans le blanchiment d’argent qui a permis à la famille Bongo d’acheter notamment une villa à Nice...
Le chef de l’État s’est exprimé et s’engage fermement dans la lutte contre la corruption politique et le narcotrafic.  Umaro Sissoco Embalo est président de la Guinée-Bissau depuis une an et demi et entend bien gouverner selon des préceptes qui lui sont propres : « Je n’ai aucun modèle, je n’admire personne »...
L’extradition de François Compaoré, le frère cadet de l’ancien président burkinabé, vers le Burkina Faso, a été validée par le Conseil d’État français. Il est poursuivi pour « incitation à assassinat » de Norbert Zondo, un journaliste d’investigation, tué en 1998. Ce vendredi 30 juillet 2021, le Conseil d’État a...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...