Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Football : les sélections africaines verront revenir leurs joueurs internationaux

Le ministère des sports accorde une dérogation aux joueurs hors Union européenne afin qu’ils puissent jouer avec leurs équipes nationales.

Le 5 février, la FIFA avait alors autorisé les clubs professionnels au sein desquels évoluaient des internationaux à ne pas les libérer pour les matchs du mois de mars s’ils étaient soumis à un isolement de plus de cinq jours à leur retour. Mais les procédures de la France imposent à tout voyageur revenant d’un déplacement hors Union européenne une période d’isolement de sept jours. Dés lors de nombreux clubs auraient été privés de leurs joueurs internationaux, pour la 31e journée de Ligue 1 et Ligue 2 des 3 et 4 avril.

Le 17 mars, les clubs français avaient déclaré l’interdiction aux joueurs non-européens de rejoindre leur sélection. Les positions ont évolué depuis. Ainsi le 20 mars le ministère des sports du gouvernement français a annoncé que « les internationaux de retour de compétition officielle hors UE avec leur équipe nationale, française ou étrangère, sont exemptés de septaine dès lors que le respect d’un strict protocole sanitaire et médical est garanti (bulle sanitaire + test PCR quotidien au retour en club). Ils pourront donc s’entraîner et jouer sans application d’un délai de sept jours ».

C’est une réponse attendue car les sélections africaines craignaient l’absence leurs joueurs internationaux évoluant en Ligue 1 et Ligue 2 françaises. Et ce alors que les cinquième et  sixièmejournées de qualifications pour la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2022 doivent se jouer les 24 et 30 mars.

Le 20 mars, les clubs des Ligues 1 et 2 ont pris apportés des précisions suite à l’annonce du ministère des sports :  « Si le nécessaire est fait pour que les joueurs reviennent d’Afrique dans des avions privés, que nous avons l’assurance qu’ils seront testés très souvent, ils pourront partir. Mais seulement à ces deux conditions » a déclaré Jean-Pierre Caillot, le président du Stade de Reims (Ligue 1) et du collège de Ligue 1 au sein de la Ligue de football professionnel (LFP). «Iil aurait été préférable que cela ait été géré en amont. La FIFA a rendu sa directive début février. L’Amérique du Sud a rapidement pris une décision en reportant à juin les matchs prévus en mars, mais pas la Confédération africaine de football ».

Source : Le Monde Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Alors que 46 militaires sont retenus par les autorités de Bamako depuis le 10 juillet ; la médiation ouest-africaine semble avoir porté ses fruits, pour une libération prochaine. La Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a rencontré le jeudi 29 septembre le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, afin d’avancer...
La Confédération africaine de football a conclu que les infrastructures et les équipements ne seront pas prêts 2025, année de l’événement. Il en a été décidé ainsi : la Guinée n’accueillera pas la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2025. Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, s’est...
226 000 passagers ont été enregistrés dans les aéroports du Cap-Vert au mois d'août 2022. Une donnée démontrant que la reprise touristique post-crise Covid se poursuit doucement mais surement sur l'archipel. Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, les données attestent d'un "flux de 167 279 passagers internationaux et 58 719...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...