Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Mauritanie : Pékin continue ses dons de vaccins en Afrique
Covid-19

A l’image de la Sierra Leone – qui a reçu très récemment 200 000 doses de vaccin Sinopharm, ainsi que 201 600 aiguilles et seringues jetables en provenance de la Chine – la Mauritanie va elle aussi recevoir un coup de pouce de Pékin.

L’ambassade de Chine en Mauritanie a en effet affirmé vendredi 26 février être en étroite coordination avec les autorités locales pour que ce lot de vaccins chinois soit transporté et mis en utilisation en Mauritanie le plus vite possible. Leur nombre n’a toutefois pas été précisé.

« En menant une coopération internationale en matière de vaccins, la Chine honore ses engagements en mettant toujours effectivement en œuvre la déclaration importante du président Xi Jinping visant à faire des vaccins chinois un bien public mondial et à promouvoir l’accessibilité et l’abordabilité des pays en développement. »

Pour rappel, le laboratoire asiatique annonçait fin décembre une efficacité de 79% de son précieux sésameCe dernier a été conçu selon la méthode classique (hors ARN), avec un virus inactivé.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les 49 soldats ivoiriens détenus à Bamako ont été inculpés pour « tentative d’atteinte à la sûreté de l’État ». On espérait la libération des 49 Ivoiriens soupçonnés d’être des mercenaires. La Côte d’Ivoire était optimiste pensant avoir « privilégié le dialogue » pour espérer obtenir un « dénouement heureux ». Cependant le 14 août, « les 49 militaires ivoiriens [avaient] été inculpés...
Lundi, le dernier détachement militaire a quitté le camp de Gao Le 15 août. Lundi 15 août, « le dernier détachement de la force “Barkhane” présent sur le sol malien a franchi la frontière entre le Mali et le Niger » a annoncé l’état-major des armées. Présents depuis 2013, les soldats français avaient été...
Le président Julius Mada Bio accuse l’opposition d’avoir voulu renverser le gouvernement après que quatre membres des forces de sécurité et des civils aient été tués lors de récentes manifestations. Julius Madda Bio, le chef d’État sierra-léonais a affirmé vendredi 12 août 2022, que « les émeutes meurtrières survenues mercredis visaient...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...