Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La Chine fait un don de 200 000 vaccins à la Sierra Leone
Covid-19

Selon une information de La Libre, Pékin a fait un don à la Sierra Leone de 200 000 doses de vaccin Sinopharm, sachant que la Chine lui fournit également 201 600 aiguilles et seringues jetables.

Dans les faits, le laboratoire asiatique annonçait fin décembre une efficacité de 79% de son précieux sésame. Ce dernier a été conçu selon la méthode classique (hors ARN), avec un virus inactivé. En tout et pour tout, deux doses sont nécessaires pour les patients. Et cela, à un minimum de 28 jours d’intervalle.

– Prix, conservation, efficacité… L’article pour tout connaître des différents vaccins

Le média belge rappelle également que « les infections recensées officiellement en Sierra Leone sont largement inférieures à celles des pays occidentaux, puisqu’elles s’établissent à 3800 cas et 79 décès depuis le début de la pandémie. (Toutefois), le pays vit actuellement une deuxième vague qui a poussé (Freetown) à instaurer depuis janvier un couvre-feu à l’échelle nationale« .

La Sierra Leone s’en sort bien

Comparé à d’autres contextes et d’autres pays, c’est un nombre de cas assez faible”, souligne ainsi Marta Lado, médecin espagnole de l’ONG « Partners in Health », qui met en avant l’expérience nationale dans le fléau Ebola pour expliquer ces bons résultats.

« Sans aucun doute en Sierra Leone, Ebola a été une grande leçon sur la manière de gérer les maladies infectieuses ainsi que d’autres comme la tuberculose, le VIH en termes de recherche des contacts, de surveillance, ainsi que de prévention et contrôle des infections. Mais aussi d’utilisation des équipements de protection individuelle (EPI). Nous essayons de faire de notre mieux avec peu, mais nous finissons par atteindre et obtenir beaucoup de bons résultats. Et c’est ce qui s’est passé dans le pays », confirme auprès du site Onu Info la responsable clinique principale de l’Unité des soins intensifs pour la Covid-19 à l’Hôpital militaire n°34 de Freetown.

“Nous avons façonné un système D”

Cette dernière apporte une réponse concise à ceux et celles qui minimisent les données sur le coronavirus en Afrique, avec des chiffres, qui ne permettent pas de connaître l’ampleur de la pandémie sur le continent : « Ce (constat) n’est pas vraiment lié à un faible niveau de dépistage ou au fait que nous ne pouvons pas reconnaître les infections que nous avons dans la communauté. Il existe probablement un système multifactoriel lié au jeune âge, au climat, et probablement une immunité croisée avec d’autres coronavirus. »

M. Lado explique dans la foulée que ces résultats sont loin d’être évidents malgré l’expérience acquise durant l’épidémie d’Ebola : « Nous n’avons pas de spécialiste dans les unités de soins intensifs pour pouvoir faire de la ventilation de masse, du moins de la ventilation mécanique. Nous avons donc façonné un système D pour contourner ces insuffisances, avec l’utilisation d’une thérapie de pression positive continue (TPPC) et d’oxygène à haut débit. (Au final), ce processus a permis de former une nouvelle génération de travailleurs de la santé à la gestion des cas physiques, à la bonne surveillance et aux soins de proximité des patients dans les unités à forte dépendance. »

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Alors que 46 militaires sont retenus par les autorités de Bamako depuis le 10 juillet ; la médiation ouest-africaine semble avoir porté ses fruits, pour une libération prochaine. La Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a rencontré le jeudi 29 septembre le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, afin d’avancer...
La Confédération africaine de football a conclu que les infrastructures et les équipements ne seront pas prêts 2025, année de l’événement. Il en a été décidé ainsi : la Guinée n’accueillera pas la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2025. Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, s’est...
226 000 passagers ont été enregistrés dans les aéroports du Cap-Vert au mois d'août 2022. Une donnée démontrant que la reprise touristique post-crise Covid se poursuit doucement mais surement sur l'archipel. Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, les données attestent d'un "flux de 167 279 passagers internationaux et 58 719...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...