Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Sahel : le HCR annonce plus de deux millions de personnes déplacées 2020

Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) des Nations unies, a annoncé que plus de deux millions de personnes ont été déplacées dans la région du Sahel en 2020.

 Les déplacements de population au Sahel sont les directes conséquences de la violence permanente que génèrent les groupes djihadistes dans la région.

La présence de groupes djihadistes, de bandes criminelles et d’affrontements communautaires dans la région du Sahel, ainsi ont causé des déplacements en masse de population qui n’avaient d’autre choix que de quitter leur pays. Ainsi, le Burkina Faso, le Tchad, le Mali et le Niger ont vu l’exode de plus de deux millions de personnes ; selon les informations du Haut- Commissariat pour les réfugiés.

Le HCR précise que les migrations internes de population « ont quadruplé en deux ans seulement, puisqu’il y avait 490 000 personnes “déplacées internes” au début de 2019 ». En conséquence l’institution demande aux Etats : « [D’]agir maintenant pour aider les pays du Sahel à lutter contre les causes profondes de ce déplacement forcé, pour stimuler le développement stratégique et durable ainsi que pour renforcer les institutions, telles que les écoles et les hôpitaux, dont beaucoup ont fermé en raison de la violence persistante. »

Les migrations de population sont rendues plus difficiles encore car les pays d’accueil, limitrophes sont parmi les plus pauvres du continent et « ont atteint un point de rupture », alors que la réponse humanitaire est, elle, « dangereusement débordée », a déclaré le HCR.

Le Sahel accueille ainsi plus de 850 000 réfugiés, principalement originaires du Mali. Plus de la moitié des hommes, femmes et enfants récemment déplacés sont des Burkinabés. En effet, dans le pays, les attaques djihadistes causé la mort de près de 1 200 morts depuis 2015.

Pour lutter contre les groupes djihadistes ; Ouagadougou s’est rapproché de ses partenaires, régionaux (Mali, Niger, Mauritanie, Tchad) et internationaux (France). En févrierles parties-prenantes doivent envisager un nouvel engagement lors d’un sommet à N’Djamena, au Niger.

Source : Le Monde Afrique

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Une fois de plus, Guillaume Soro ne s'est pas présenté au  cabinet de la juge d'instruction Sabine Khéris, qui l'a convoqué mercredi 24 novembre 2011, pour l’entendre dans le cadre de l’affaire qui l’oppose à Michel Gbagbo, le fils de l’ancien président ivoirien. L'ex-premier ministre a brillé par son absence au tribunal de...
Lomé va mettre en place un mécanisme de facilitation d’accès à l’électricité pour les populations à faibles revenus. Ce fonds devrait permettre une couverture totale du territoire à l'horizon 2030. Une initiative urgente car 52,4 % des Togolais, seulement, bénéficient d'un accès énergétique à l'instant T. "Notre objectif est de...
La fin de l'année 2021 devrait marquer une couverture 4G du territoire béninois de l'ordre de 75%. "Nous nous sommes fixé comme objectif l'autonomisation numérique de nos communautés (...) Il est de notre responsabilité de veiller à ce que chaque Béninois ait un accès équitable à des services qui lui...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...