Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le Sénégal exploite-t-il efficacement ses importantes ressources de phosphate ?
mine phosphate

Le Sénégal peut compter sur des ressources de phosphate non négligeables rappelle Lamine Diallo, député d’opposition et leader du mouvement Tekki. Et pour cause, le géant africain bénéficie d’un milliard de tonnes de cette ressource en sel résultant de l’attaque d’une base par de l’acide phosphorique.

« Il est bon d’informer l’opinion publique que le Sénégal possède 1 milliard de tonnes de ressources en phosphates,  deux fois plus que le Maroc« , confirme ainsi l’intéressé dans sa lettre hebdomadaire dénommée « Questekki ».

Offensif, L. Diallo appelle les instances sénégalaise à s’inspirer du modèle économique de Rabat dans ce dossier :

« Au Maroc,  l’Etat a créé l’Office Chérifien des phosphates, véritable pilier du développement  économique, social, technologique et culturel (national). L’OCP est une véritable industrie structurante, qui produit de l’acide phosphorique, des engrais pour le bénéfice de l’Etat. Ici,  les ICS ont été bazardées à des intérêts privés indiens en complicité avec des politiciens prédateurs. Même les travailleurs actionnaires (en font les frais). C’est une honte.

(…) Dans le domaine des phosphates, la politique du président Macky Sall n’a pas de colonne vertébrale. Or pour Tekki, cette filière est hautement stratégique (…) Celle-ci doit être une industrie structurante au bénéfice de notre agriculture et de notre souveraineté alimentaire. Et, ce n’est pas négociable. On aime le Sénégal. Un point, c’est tout. Il faut choisir son camp. »

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les 49 soldats ivoiriens détenus à Bamako ont été inculpés pour « tentative d’atteinte à la sûreté de l’État ». On espérait la libération des 49 Ivoiriens soupçonnés d’être des mercenaires. La Côte d’Ivoire était optimiste pensant avoir « privilégié le dialogue » pour espérer obtenir un « dénouement heureux ». Cependant le 14 août, « les 49 militaires ivoiriens [avaient] été inculpés...
Lundi, le dernier détachement militaire a quitté le camp de Gao Le 15 août. Lundi 15 août, « le dernier détachement de la force “Barkhane” présent sur le sol malien a franchi la frontière entre le Mali et le Niger » a annoncé l’état-major des armées. Présents depuis 2013, les soldats français avaient été...
Le président Julius Mada Bio accuse l’opposition d’avoir voulu renverser le gouvernement après que quatre membres des forces de sécurité et des civils aient été tués lors de récentes manifestations. Julius Madda Bio, le chef d’État sierra-léonais a affirmé vendredi 12 août 2022, que « les émeutes meurtrières survenues mercredis visaient...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...