Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Secteur aurifère et Afrique de l’Ouest : le canadien Roxgold s’impose en Côte d’Ivoire

Roxgold, la compagnie canadienne spécialisée dans l’or ambitionne de doubler sa production à l’Ouest du continent. Ce qui apparaît crédible compte-tenu de l’obtention d’un permis d’exploitation en Côte d’Ivoire.

Roxgold vient d’être crédité d’un permis d’exploitation minière en Côte d’Ivoire pour le développement du projet aurifère de Séguéla situé au nord-ouest du pays. Cet accord est un point d’aboutissement après la période de forage opérée par la compagnie entre 2019 et 2020. Les résultats étant prometteurs, Roxfold et le gouvernement ivoirien ont pu boucler la ronde des négociations.

Les travaux de construction du complexe industriel sont d’ores et déjà lancés. La mise en service de la mine est prévue en 2022.

« Outre l’impact positif que Séguéla aura sur les communautés environnantes, le projet a le potentiel de plus que doubler notre production pour les actionnaires dans un court laps de temps et sans avoir besoin de fonds propres supplémentaires. La confirmation du permis et le début des premiers travaux est une réalisation majeure pour atteindre notre objectif de devenir le prochain producteur multi-actifs en Afrique de l’Ouest », a déclaré John Dorward, PDG de Roxgold.

L’Ouest du continent est une région au sein de laquelle Roxglod opère depuis des années.  Roxgold travaille déjà avec le Burkina Faso, riche d’importantes ressources en or. Grâce aux évolutions récentes de ses activités en Afrique de l’Ouest, le cours de l’action de Roxgold à la TSX Venture Exchange -une bourse canadienne- a bondi de 3,8% cette semaine.

Ces développements en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso témoignent une fois de plus du potentiel minier de la sous-région ouest-africaine. Les appétits sont aiguisés et nombreux sont les opérateurs désireux de profiter de la manne du secteur aurifère.

Source : La Tribune Afrique

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les 49 soldats ivoiriens détenus à Bamako ont été inculpés pour « tentative d’atteinte à la sûreté de l’État ». On espérait la libération des 49 Ivoiriens soupçonnés d’être des mercenaires. La Côte d’Ivoire était optimiste pensant avoir « privilégié le dialogue » pour espérer obtenir un « dénouement heureux ». Cependant le 14 août, « les 49 militaires ivoiriens [avaient] été inculpés...
Lundi, le dernier détachement militaire a quitté le camp de Gao Le 15 août. Lundi 15 août, « le dernier détachement de la force “Barkhane” présent sur le sol malien a franchi la frontière entre le Mali et le Niger » a annoncé l’état-major des armées. Présents depuis 2013, les soldats français avaient été...
Le président Julius Mada Bio accuse l’opposition d’avoir voulu renverser le gouvernement après que quatre membres des forces de sécurité et des civils aient été tués lors de récentes manifestations. Julius Madda Bio, le chef d’État sierra-léonais a affirmé vendredi 12 août 2022, que « les émeutes meurtrières survenues mercredis visaient...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...