Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Côte d’Ivoire : bras de fer entre producteurs et industriels du cacao

Alors que les prix du cacao chutent ; la prime de soutien aux planteurs est un point de divergence qui perturbent les relations commerciales entre planteurs, producteurs et industriels.

 La bataille fait rage sur le marché du cacao. Les producteurs de cacao de Côte d’Ivoire ont annoncé qu’ils ne suivraient pas les programmes de durabilité de l’industrie du chocolat si les entreprises continuent d’éviter de payer une prime destinée à soutenir les des agriculteurs. Cette prime se nomme « différentiel de revenu décent » (DRD). La Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial de cacao. La Côte d’Ivoire a instauré cette saison une prime de 400 dollars par tonne, pour augmenter les salaires des agriculteurs.

Cette mesure a été bien accueillie par les agriculteurs, même si celle-ci augmente les prix du cacao ivoirien. Et cela prose problème dans un contexte de pandémie qui a vu chuter la demande mondiale.  Conséquence directe, les tensions se sont avivées entre les grandes entreprises internationales chocolatières et les producteurs locaux de « l’or brun ».

Les programmes de durabilité qui certifient que le cacao que les entreprises internationales achètent est conforme aux règles d’éthique sur toute la chaîne de production viennent perturber un marché à la conjoncture difficile.

Ces programmes consistent en la création d’un label. Les programmes permettent aux entreprises de commercialiser leur chocolat sous le label « produit éthique » à des prix élevés. Cependant ces logiques de labellisation concernent la moitié des exportations de cacao de la Côte d’Ivoire.

Les agriculteurs se mobilisent. Plus de 500 représentants des quatre principales organisations d’agriculteurs de Côte d’Ivoire ont rencontré des responsables de l’organisme de régulation du cacao du pays. Les négociations et discussions s’annoncent arides ; les producteurs étant très déterminés à défendre leurs intérêts.

Les régulateurs du cacao en Côte d’Ivoire et au Ghana accusent très officiellement Hershey et Mars d’essayer d’éviter le paiement de la DRD. Pour memo Côte d’Ivoire et Ghana représentent les deux tiers de la production mondiale de cacao.

Source : La Tribune Afrique

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’ancien président du Sénégal était un grand admirateur de Pierre Soulages. Un de ses toiles estimée entre 800 000 et 1 million d’euros est mise aux enchères. La maison de ventes Caen Enchères propose le 23 janvier une toile classique des années 1950 de Pierre Soulages et ayant appartenu à Leopold Sédar Senghor....
Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) des Nations unies, a annoncé que plus de deux millions de personnes ont été déplacées dans la région du Sahel en 2020.  Les déplacements de population au Sahel sont les directes conséquences de la violence permanente que génèrent les groupes djihadistes dans la région....
C’est bien le cas de le dire. En Côte d’Ivoire, la justice fait son procès. Dans une circulaire de 8 pages, datée du 4 janvier 2021, dont nous avons reçu copie, le ministre ivoirien de la justice et des Droits de l’Homme dresse un diagnostic sombre du système judiciaire dans son...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...