Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Covid-19 : le Nigéria face à la récession et à la chute des cours pétroliers

La plus grande économie d’Afrique, très dépendante de ses ressources pétrolières, souffrent de la baisse du cours de l’or noir inhérente à la pandémie du nouveau coronavirus.

Les chiffres ne trompent sur l’ampleur prise par la pandémie Covid-19 sur un Nigéria qui peine de plus en plus à sortir de l’eau après le crash pétrolier de 2016. Et pour cause, le PIB du premier producteur africain d’or noir s’est contracté de 3,62 % au troisième trimestre, après avoir déjà reculé de 6 % au trimestre précédent, révèle Le Point. Une donnée reflète sans nul doute ce triste constat : il s’agit du taux de chômage des jeunes Nigérians qui atteint à présent 40%.

« La pandémie a accentué les difficultés antérieures et le Nigeria doit désormais faire face à la plus sévère récession enregistrée depuis des décennies », explique en toute logique Aurélien Mali, analyste de Moody’s pour l’Afrique. Sachant que le gouvernement a riposté en dévaluant la monnaie locale… Ce qui place le pays en position de faiblesse en matière d’importations de biens de première nécessité.

Résultat, les prix deviennent de plus en plus inabordables pour la population. « Le sac de riz que nous achetions 100 nairas coûte désormais 200 nairas (0,44 euro) », fustige ainsi une mère de six enfants sollicitée par le média.

Selon la Banque mondiale, « la crise devrait faire basculer cinq millions de Nigérians supplémentaires dans la pauvreté en 2020 « .

A lire aussi : Pillages, violences et scènes de chaos au Nigeria

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis 2015, quelques 2 000 personnes sont décédées dans des attaques terroristes djihadistes qui se multiplient, au Burkina Faso. Les burkinabés n’en peuvent plus et appellent le président Roch Marc Christian Kaboré, qu’ils estiment ne pas être à la hauteur pour faire reculer ces attaques, à la démission. Au Burkina...
Au Burkina Faso, à une trentaine de kilomètres au nord-est de Ouagadougou, un convoi militaire français est empêché de circuler depuis une semaine environ, par des manifestants burkinabés. Le gouvernement « travaille » à faire repartir le convoi. Le gouvernement du Burkina Faso a indiqué ce mercredi 24 novembre 2021...
Une nouvelle attaque meurtrière a fait une vingtaine de morts, dont neuf gendarmes, dans le nord du Burkina Faso, ce dimanche 21 novembre 2021. Un massacre qui intervient une semaine après un celui de Inata où 57 personnes, dont 53 gendarmes, avaient été tués. Week-end rouge encore dans le nord...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...