Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Gambie : WhatsApp, un outil de soft power non négligeable
WhatsApp Gambie influence présidentielle

Bien que seuls 16% des Gambiens utilisent actuellement les réseaux sociaux, l’avenir politique du pays pourrait bien se jouer en ligne. Et pour cause, les heureux élus font partie de la sphère locale la plus influente. A ce titre, l’application WhatsApp qui appartient au géant américain, Facebook, illustre parfaitement ce phénomène.

Dans les faits, Idayat Hassan, directrice du Centre pour la démocratie et le développement, et Jamie Hitchen, un chercheur indépendant, confirment auprès de Courrier International, “qu’il y a 370 000 utilisateurs des réseaux sociaux en Gambie. Cela représente environ 16 % de la population. (Toutefois), ces 16 % de Gambiens sont extrêmement influents. Dans les villes, ce sont (par exemple) des activistes politiques, des journalistes, des figures religieuses”.

WhatsApp au coeur de la présidentielle ?

Les deux interlocuteurs ne s’arrêtent pas en si bon chemin et ajoutent que ces acteurs traditionnels de la politique utilisent de plus en plus les applications de messagerie privée pour faire campagne : “Plusieurs d’entre eux ont (même) plus de 50 groupes WhatsApp, qui comptent chacun 256 membres [la capacité maximale], qu’ils utilisent pour diffuser des messages, mobiliser leurs militants et  lever des fonds.”

L’année 2021 – marquée par une nouvelle session présidentielle quatre après la chute de l’ex-dictateur, Yahya Jammeh, et l’élection d’Adama Barrow – devrait donc être marquée du sceau des réseaux sociaux.

A lire aussi : Gambie : Adama Barrow s’isole après le test positif au Covid-19 de sa vice-présidente

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans une communication publiée sur sa page Facebook, vendredi 20 novembre, Henri konan Bédié, le président de la coordination des partis politiques de l'opposition, regroupés au sein du Conseil National de Transition (CNT), annonce la suspension du dialogue avec Alassane Ouattara. « Nous avons engagé le combat, à la demande de toutes les...
Élu au premier tour avec 94,27% des voix, à l’issue d’une élection présidentielle boycottée par une partie de la population, Alassane Ouattara  invite l’opposition au dialogue alors que ses adversaires contestent la légitimité de son élection. Sous la houlette de Henri konan Bédié, les groupements de l’opposition, réunis au sein du Conseil...
Alors que le niveau de contamination reste très faible sur le continent, les pays se préparent à affronter une deuxième vague.  L’Afrique en cette période de pandémie mondiale semble montrer que le continent est moins atteint que le reste du monde. Neuf mois après l’apparition du Covid-19 en Afrique, le continent fait...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...