Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
 52 arrestations et 16 mots après des affrontements en Côte d’Ivoire 

Le gouvernement qualifie les récents épisodes de violence d ’ « incidents d’une extrême gravité ». Le pays s’enfonce dans une crise préélectorale.

Les affrontements se sont déroulés à Dabou,à 50km d’Abidjan. On déplore 16 morts et 67 blessés, selon un nouveau bilan du gouvernement.

Le département de Dabou a été mis sous couvre-feu jusqu’à dimanche afin de recouvrir un certain calme. Les troubles intercommunautaires ont commencé dès lundi entre Adioukrous, une ethnie locale réputée favorable à l’opposition, et Dioulas, ethnie originaire du nord, réputée pro-pouvoir.

Les observateurs extérieurs sont inquiets de ces épisodes alors que l’élection présidentielle doit se dérouler dans une semaine. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, s’était déjà inquiété « de la situation tendue en Côte d’Ivoire avant l’élection présidentielle ». Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a quant à lui, déploré vendredi «les graves violences» en Côte d’Ivoire et exprimé «son inquiétude devant le manque de consensus entourant le processus électoral».

Le gouvernement s’est exprimé et montré sa fermeté en annonçant l’interpellation de «52 individus » et la saisie de 12 fusils et 70 machettes, après ces « incidents d’une extrême gravité ».

Toujours selon le gouvernement, « les premières investigations ont révélé que ces actes ont été suscités, avec la présence d’individus non-résidents dans la localité qui ont indistinctement porté atteinte à l’intégrité physique et aux biens des membres des deux communautés en ayant pour sombre dessein de créer un conflit intercommunautaire ». « Les investigations se poursuivent » pour interpeller les auteurs de ces actes.

On déplore une recrudescence de violences depuis le mois d’août. Le pays s’enfonce dans une crise préélectorale. En témoignent les explosions de violences dans plusieurs villes de province depuis cet été.

Source : Le Figaro

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans une communication publiée sur sa page Facebook, vendredi 20 novembre, Henri konan Bédié, le président de la coordination des partis politiques de l'opposition, regroupés au sein du Conseil National de Transition (CNT), annonce la suspension du dialogue avec Alassane Ouattara. « Nous avons engagé le combat, à la demande de toutes les...
Élu au premier tour avec 94,27% des voix, à l’issue d’une élection présidentielle boycottée par une partie de la population, Alassane Ouattara  invite l’opposition au dialogue alors que ses adversaires contestent la légitimité de son élection. Sous la houlette de Henri konan Bédié, les groupements de l’opposition, réunis au sein du Conseil...
Alors que le niveau de contamination reste très faible sur le continent, les pays se préparent à affronter une deuxième vague.  L’Afrique en cette période de pandémie mondiale semble montrer que le continent est moins atteint que le reste du monde. Neuf mois après l’apparition du Covid-19 en Afrique, le continent fait...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...