Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Liberia : le Fonds d’adaptation climatique vient en aide aux secteurs du riz et du cacao
Culture du cacao au Liberia

Le Fonds d’adaptation au changement climatique (FACC) a alloué, le 9 octobre dernier, 9,6 millions $ au gouvernement libérien. Le but : soutenir Monrovia dans la gestion des filières nationales du riz et du cacao afin d’obtenir une production plus résiliente et la construction d’infrastructures dédiées. Le tout, en favorisant une meilleure gestion des ressources hydriques.

Selon l’Agence Ecofin, “cette ’initiative se décline en trois volets que sont : la mise en place d’une production agricole plus résistante aux aléas climatiques, la diversification des moyens de subsistance des petits exploitants agricoles et la mise en place d’infrastructures de transport rural et d’accès à l’eau. Ces infrastructures devront également tenir compte des changements en cours. Quant au dernier volet, celui-ci (veillera) au renforcement de l’engagement politique et des capacités institutionnelles“.

Une utilisation qualitative des ressources hydriques largement ciblée

Parallèlement, le média précise que le projet permettra de renforcer ces deux filières face au changement climatique en rendant possible une meilleure gestion des ressources hydriques.

Pour information, le Fonds d’adaptation au changement climatique (FACC) plus souvent dénommé Fonds d’adaptation (FA), est un fonds alimenté, pour l’essentiel, par une taxe internationale fondée sur le Mécanisme de développement propre (MDP) mis en place par le Protocole de Kyoto.

Et cela, pour financer des projets ou des programmes d’adaptation au changement climatique dans les pays en développement ; Des pays généralement très impactés par le dérèglement climatique, alors qu’il y contribuent moins que les pays riches.

Concrètement, ce fonds complète d’autres outils financiers établis sous la Convention des nations unis sur le changement climatique : le Fonds pour les pays les moins avancés, le Fonds spécial pour les changements climatiques et le Fonds vert pour le climat.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dans une communication publiée sur sa page Facebook, vendredi 20 novembre, Henri konan Bédié, le président de la coordination des partis politiques de l'opposition, regroupés au sein du Conseil National de Transition (CNT), annonce la suspension du dialogue avec Alassane Ouattara. « Nous avons engagé le combat, à la demande de toutes les...
Élu au premier tour avec 94,27% des voix, à l’issue d’une élection présidentielle boycottée par une partie de la population, Alassane Ouattara  invite l’opposition au dialogue alors que ses adversaires contestent la légitimité de son élection. Sous la houlette de Henri konan Bédié, les groupements de l’opposition, réunis au sein du Conseil...
Alors que le niveau de contamination reste très faible sur le continent, les pays se préparent à affronter une deuxième vague.  L’Afrique en cette période de pandémie mondiale semble montrer que le continent est moins atteint que le reste du monde. Neuf mois après l’apparition du Covid-19 en Afrique, le continent fait...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...