Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Ghana : les producteurs de cacao peuvent pousser un ouf de soulagement
Ghana : hausse du prix minimum garanti aux producteurs

Le prix minimum garanti aux producteurs ghanéens de cacao devrait vraisemblablement augmenter de 21% sur la période 2020/2021. 

Selon l’Agence Ecofin, qui relaie l’information, “le prix de la tonne de cacao (devrait) atteindre 10 000 cédis (1 726 $), soit 21 % de plus que le tarif en vigueur durant la précédente campagne (8 240 cédis soit 1422 $). Cette hausse de la rémunération aux planteurs tient principalement à l’application par le Conseil du cacao ghanéen (Cocobod) du Différentiel de revenu décent (DRD) de 400 $ sur la tonne de cacao depuis (le cru précédent).

La nouvelle sera officialisée dès le 1er octobre prochain par Accra et Abidjan; Les deux nations collaborant pleinement au sein de cette filière au combien importante sur le plan de l’économie domestique.

Le média précise également que le Ghana “anticipe une récolte de 900 000 tonnes de cacao pour 2020/2021. En ce sens, le Cocobod devrait mobiliser un prêt syndiqué de 1,3 milliard $ pour réaliser ses achats durant ladite saison”.

A lire aussi : Cacao : le Ghana reçoit un coup de pouce de 600 M$ de la BAD

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’ancien président du Sénégal était un grand admirateur de Pierre Soulages. Un de ses toiles estimée entre 800 000 et 1 million d’euros est mise aux enchères. La maison de ventes Caen Enchères propose le 23 janvier une toile classique des années 1950 de Pierre Soulages et ayant appartenu à Leopold Sédar Senghor....
Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) des Nations unies, a annoncé que plus de deux millions de personnes ont été déplacées dans la région du Sahel en 2020.  Les déplacements de population au Sahel sont les directes conséquences de la violence permanente que génèrent les groupes djihadistes dans la région....
C’est bien le cas de le dire. En Côte d’Ivoire, la justice fait son procès. Dans une circulaire de 8 pages, datée du 4 janvier 2021, dont nous avons reçu copie, le ministre ivoirien de la justice et des Droits de l’Homme dresse un diagnostic sombre du système judiciaire dans son...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...