Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La France et le Nigeria main dans la main dans un projet pétrolier
La France et le Nigeria main dans la main dans un projet pétrolier

L’État nigérian d’Akwa Ibom (Sud-Est) bénéficiera, si tout se passe bien, d’une raffinerie flambant neuve et pleinement fonctionnelle dès 2024. Cette dernière est le fruit d’un accord signé mardi 1er septembre entre la société française, Axens, et le conglomérat local, BUA.

Comme le souligne RFI, « le Nigeria fait face à un paradoxe (car) le premier producteur de brut africain manque de pétrole raffiné, fautes d’infrastructures opérationnelles. Les quatre raffineries publiques du pays, qui sont en train d’être restaurées et modernisées, sont (en effet) bien insuffisantes pour répondre à la demande nationale ».

Au final, ce projet pourrait atteindre à terme une production quotidienne de 200 000 barils d’or noir. Un pas intéressant économiquement, mais encore insuffisant, puisque les besoins domestiques atteignent 550 000 barils par jour.

Lagos pas oubliée pour autant

Face à ce constat, Aliko Dangote, un riche exportateur d’arachide nigérian, ambitionne de lancer à Lagos la plus grande raffinerie du continent. Cette dernière disposera ainsi d’une capacité de traitement de 600 000 barils par jour. Soit un tiers de la production nationale, poursuit le média francophone.

A lire aussi : Nigeria : 15 % du projet en fonds propres consacrés au gazoduc Ajaokuta-Kaduna-Kano

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Alors que 46 militaires sont retenus par les autorités de Bamako depuis le 10 juillet ; la médiation ouest-africaine semble avoir porté ses fruits, pour une libération prochaine. La Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cedeao) a rencontré le jeudi 29 septembre le chef de la junte, le colonel Assimi Goïta, afin d’avancer...
La Confédération africaine de football a conclu que les infrastructures et les équipements ne seront pas prêts 2025, année de l’événement. Il en a été décidé ainsi : la Guinée n’accueillera pas la Coupe d’Afrique des nations (CAN) en 2025. Le président de la Confédération africaine de football (CAF), Patrice Motsepe, s’est...
226 000 passagers ont été enregistrés dans les aéroports du Cap-Vert au mois d'août 2022. Une donnée démontrant que la reprise touristique post-crise Covid se poursuit doucement mais surement sur l'archipel. Selon l'Agence Ecofin, qui relaie l'information, les données attestent d'un "flux de 167 279 passagers internationaux et 58 719...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...