Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Niger : l’enquête avance sur le meurtre des humanitaires français
Drapeau Niger

Le 9 août dernier, l’ONG française, Acted, annonçait l’assassinat dans le désert nigérien de six de ses humanitaires (deux hommes et quatre femmes). Le tout, dans des conditions particulièrement macabres. 

Dans les faits, les jeunes humanitaires français ont perdu la vie dimanche 9 août avec leur chauffeur et leur guide locaux. Et cela, alors qu’ils visitaient la réserve de girafes de Kouré, à 60 km au sud-est de la capitale où ils résidaient, relaie le site 20 minutes.

De son côté, l’enquête de Niamey avance et un premier suspect est actuellement « passé au peigne fin ». De quoi éclaircir un peu plus cette horrible affaire, confirme le ministre nigérien de l’Intérieur, Alkache Alhada.

« Nous sommes actuellement sur des pistes sérieuses, des pistes qui peuvent nous conduire aux auteurs de ces actes (…) Nous avons certaines informations qui nous donnent des indications sur des probables acteurs de ces crimes horribles (…) et nous pensons que ça va nous mener à des résultats positifs. »

Pour rappel, le gouvernement français a décidé de placer le Niger en zone rouge – contrairement à ses voisins du Mali et du Burkina Faso – suite à cet événement qui n’a pas manqué d’émouvoir la population hexagonale.

A lire aussi : Le Niger essuie ses pertes militaires les plus effroyables face au djihadisme

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Une fusion des groupes indépendantistes qui composent la Coordination des mouvements de l'Azawad pourrait se créé début février. Le djihadiste Iyad Ag-Ghaly a en effet secrètement rencontré certaines personnalités d'autres groupes armées dans le nord du Mali. Des rencontres confidentielles ont eu lieu dans la région de Kidal entre Iyad...
Apollinaire Joachim Kyelem de Tambela, le premier ministre du Burkina Faso, a été reçu ce mercredi 1er février 2023 à Bamako, au Mali. Une manière pour ces deux pays de renforcer leur entente. Mercredi, le premier ministre burkinabè a été reçu à Bamako par le Président de la Transition malienne,...
Les Nations unies sont inquiètes du trafic de faux médicaments dans plusieurs pays du Sahel. En effet, entre 19% et 50% des molécules qui circulent en Mauritanie, au Mali, au Burkina Faso, au Niger et au Tchad, sont de moins bonnes qualité que la norme, voire falsifiées. Selon un rapport...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...

Notice: Undefined index: stream in /var/www/virtual/tribuneouest.com/htdocs/wp-content/plugins/like-box/includes/widget.php on line 32