Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Gambie : Adama Barrow s’isole après le test positif au Covid-19 de sa vice-présidente
Adama Barrow

Alors qu’Isatu Touray, vice-présidente gambienne, souffre désormais du nouveau coronavirus, le chef d’Etat, Adama Barrow, a choisi mercredi 29 juillet de se mettre en quarantaine; Les mesures sanitaires liées au Covid-19 l’imposant en toute logique.

“M. Barrow sera en isolement pour deux semaines”, a confirmé le même jour sur Twitter le parti présidentiel. Avant de rappeler à la population que “le coronavirus existait (bel et bien) en Gambie”. Et pour cause, Banjul annonce à ce jour 326 cas de contamination pour 8 décès.

Par ailleurs, il est important de noter que le gouvernement gambien a décrété à la veille de la fête de Tabaski le port obligatoire des masques faciaux, la fermeture temporaire des lieux publics non essentiels et l’interdiction des rassemblements publics et sociaux. Ces nouvelles mesures étant applicables pendant 90 jours.

A lire aussi : Gambie : les victimes de Yahya Jammeh seront indemnisées en partie via la vente des biens de l’ex-dictateur

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bien que seuls 16% des Gambiens utilisent actuellement les réseaux sociaux, l'avenir politique du pays pourrait bien se jouer en ligne. Et pour cause, les heureux élus font partie de la sphère locale la plus influente. A ce titre, l'application WhatsApp qui appartient au géant américain, Facebook, illustre parfaitement ce...
L’opposition a animé une conférence de presse, hier lundi 26 octobre, à quelques jours de la tenue du scrutin présidentiel prévu le 31 octobre. Nous vous proposons ci-dessous les propos liminaires de Pascal Affi N’guessan, le porte-parole de la plateforme des partis politiques de l’opposition. Chers amis de la presse, Mesdames et...
Le gouvernement qualifie les récents épisodes de violence d ’ « incidents d'une extrême gravité ». Le pays s’enfonce dans une crise préélectorale. Les affrontements se sont déroulés à Dabou,à 50km d’Abidjan. On déplore 16 morts et 67 blessés, selon un nouveau bilan du gouvernement. Le département de Dabou a été...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...