Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Didier Drogba toujours plus déterminé à décrocher la présidence de la Fédération de Football ivoirienne
Didier Drogba milite pour la reforestation de la Côte d'Ivoire

Récent retraité du rectangle vert, l’ex-attaquant brigue désormais la présidence de la FIF.

“Être entraîneur ne m’intéresse pas. Je suis un leader. Ma vision est plus grande que le rôle d’entraîneur“, déclarait ainsi l’ex-attaquant en septembre 2019 à Abidjan. Avant de poursuivre : “Sachez que je ne suis pas venu pour diviser. Bien au contraire, je serai le candidat de tout le monde. Je suis là pour que tous les clubs de mon pays bénéficient des bienfaits de mon projet. (…) Je n’ai jamais dirigé une institution comme la FIF, mais j’ai une expérience dans ce domaine qui n’est pas négligeable. Il faut savoir s’entourer et je pense qu’en Côte d’Ivoire, il y a des personnes très compétentes pour m’accompagner sur ce projet.”

Une volonté caractérisée qui ne s’est pas étiolée ces derniers mois. Et pour cause, Drogba a réitéré ses ambitions samedi 5 juillet devant l’assemblée générale ordinaire de la FIF, relaie le site Afrik Foot :

“Il s’est passé beaucoup de choses. C’était ma première assemblée générale. C’était très intéressant, nouveau et enrichissant à tout point de vue. L’ambiance dans la salle était plutôt bonne. Il y a eu forcément des désaccords sur certains points. Je pense qu’on ne se lance pas dans un challenge comme celui-là si on n’est pas sûr de ses forces, si on n’a pas les atouts nécessaires. (…) J’ai une vision nouvelle à apporter. Pour avoir évolué sur plusieurs continents, il y a une vision sociale qui est très importante, qu’il faut mettre en avant parce que c’est le sport du peuple, c’est le sport roi. Si vous êtes nombreux ici aujourd’hui, c’est parce que c’est un sport qui rassemble. Ces dernières années, la Fédération a été divisée. Et je trouve très bien que Sidy Diallo, le président, cherche à partir sur une meilleure note.”

Rendez-vous donc le 5 septembre prochain, date de l’élection fatidique.

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bien que seuls 16% des Gambiens utilisent actuellement les réseaux sociaux, l'avenir politique du pays pourrait bien se jouer en ligne. Et pour cause, les heureux élus font partie de la sphère locale la plus influente. A ce titre, l'application WhatsApp qui appartient au géant américain, Facebook, illustre parfaitement ce...
L’opposition a animé une conférence de presse, hier lundi 26 octobre, à quelques jours de la tenue du scrutin présidentiel prévu le 31 octobre. Nous vous proposons ci-dessous les propos liminaires de Pascal Affi N’guessan, le porte-parole de la plateforme des partis politiques de l’opposition. Chers amis de la presse, Mesdames et...
Le gouvernement qualifie les récents épisodes de violence d ’ « incidents d'une extrême gravité ». Le pays s’enfonce dans une crise préélectorale. Les affrontements se sont déroulés à Dabou,à 50km d’Abidjan. On déplore 16 morts et 67 blessés, selon un nouveau bilan du gouvernement. Le département de Dabou a été...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...