Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Nigeria/Covid-19 : le gouvernorat de Lagos passe au port du masque obligatoire
Covid-19

Avec 1273 cas confirmés, 239 guérisons et et 40 morts, le Nigeria fait office de future victime expiatoire de la pandémie Covid-19. En conséquence, le gouverneur de l’Etat de Lagos a pris les devants en instaurant le port du masque obligatoire pour les 20 millions de citoyens concernés.

« Nous avons pris des dispositions pour la production en grande quantité de masques pour les habitants de l’Etat de Lagos. Il s’agit d’une opportunité offerte au secteur privé de contribuer à la lutte contre le Covid-19 tout en s’assurant une activité lucrative », a ainsi confirmé Babajide Sanwo-Olu.

Pour information, Lagos, l’Etat voisin d’Ogun et la capitale fédérale Abuja appliquent depuis fin mars un confinement total afin d’enrayer la propagation du virus. Le président nigérian, Muhammadu Buhari, se prononcera d’ailleurs ce lundi sur la poursuite ou non de cette mesure forte, confirmée fin mars par l’intéressé lui même.

« J’ordonne la cessation de tout mouvement à Lagos et Abuja dès le lundi 30 mars à partir de 23 heures. Tous les habitants de ces États resteront à la maison et les voyages dans d’autres États annulés. Tous les magasins dans ces deux villes fermeront. Toutefois, les commerces alimentaires, les stations d’essence, les compagnies de distribution d’électricité, et les compagnies de sécurité bénéficieront d’une exemption. Sachant que leur accès sera très restreint et surveillé. Nous savons que ces mesures vont causer beaucoup de difficultés. Mais c’est une question de vie ou de mort. »

Dans les faits, le gouvernement est intervenu quelques jours plus tard en assouplissant les contraintes pour la population. Et cela, en permettant l’ouverture des marchés et des supermarchés qui vendent des produits alimentaires pendant quelques heures dans la journée.

A lire aussi : La Côte d’Ivoire reçoit une aide de près de 900M$ du FMI pour faire face à la pandémie

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis 2015, quelques 2 000 personnes sont décédées dans des attaques terroristes djihadistes qui se multiplient, au Burkina Faso. Les burkinabés n’en peuvent plus et appellent le président Roch Marc Christian Kaboré, qu’ils estiment ne pas être à la hauteur pour faire reculer ces attaques, à la démission. Au Burkina...
Au Burkina Faso, à une trentaine de kilomètres au nord-est de Ouagadougou, un convoi militaire français est empêché de circuler depuis une semaine environ, par des manifestants burkinabés. Le gouvernement « travaille » à faire repartir le convoi. Le gouvernement du Burkina Faso a indiqué ce mercredi 24 novembre 2021...
Une nouvelle attaque meurtrière a fait une vingtaine de morts, dont neuf gendarmes, dans le nord du Burkina Faso, ce dimanche 21 novembre 2021. Un massacre qui intervient une semaine après un celui de Inata où 57 personnes, dont 53 gendarmes, avaient été tués. Week-end rouge encore dans le nord...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...