Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La Côte d’Ivoire se retrousse les manches pour combattre le coronavirus

Après le premier cas de Coronavirus 2019 (COVID-19) survenu le 11 mars 2020, le pays a enregistré trois autres cas le 14 mars 2020 et 2 nouveaux cas positifs le 16 mars 2020, portant le nombre total à six cas confirmés. Appuyée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et les autres partenaires, la Côte d’Ivoire s’est engagée dans la préparation et la réponse pour faire face à cette épidémie qui n’a pas encore causé de décès.

À l’issue d’une réunion extraordinaire du Conseil national de sécurité (CNS), lundi 16 mars 2020 à Abidjan, sous la présidence du chef de l’État, Alassane Ouattara, le gouvernement a arrêté des mesures pour faire face aux menaces du coronavirus qui ne cesse d’endeuiller le monde, dont les actions se sont avérées impuissantes jusqu’à ce jour.

Selon le communiqué du CNS, les 6 cas confirmés ont été enregistrés à Abidjan. Tous ces cas, importés de France et d’Italie, dont deux cas secondaires à Abidjan, ont été pris en charge par les services sanitaires. Il convient de noter que le premier malade est guéri et l’état de santé des autres ne suscite pas d’inquiétude, à en croire le ministre Eugène Aka Aoulé, en charge de la santé et de l’hygiène publique.

Après analyse de la situation, en vue de faire face à cette pandémie, le Gouvernement ivoirien a décidé des mesures suivantes :

1. Suspension pour une période de 15 jours renouvelables, à compter du 16 mars 2020 à minuit, de l’entrée en Côte d’Ivoire des voyageurs non ivoiriens en provenance des pays ayant plus de 100 cas confirmés de maladie à coronavirus (COVID-19). Les ressortissants ivoiriens et les résidents permanents non ivoiriens seront soumis à une mise en quarantaine obligatoire pour 14 jours, dès leur entrée sur le territoire ivoirien dans les centres réquisitionnés par l’Etat ;

2.  Renforcement du contrôle sanitaire aux frontières aériennes, maritimes et terrestres ;

3. Mise en quarantaine des cas suspects et des contacts des malades dans les centres réquisitionnés par l’Etat ;

4. Fermeture de tous les établissements d’enseignement préscolaire, primaire, secondaire et supérieur pour une période de 30 jours à compter du 16 mars 2020 à minuit ;

5. Respect d’une distance d’au moins un (01) mètre entre les personnes dans les grandes surfaces, les maquis, les restaurants, les entreprises, la zone aéroportuaire et les lieux publics ;

6. Respect des mesures d’hygiène corporelle, comportementale, hydrique et alimentaire (lavage des mains au savon, application des solutions hydro-alcooliques, interdiction des salutations manuelles, accolades et embrassades, interdiction stricte de la consommation de la viande de brousse) ;

7. Fermeture des boîtes de nuit, des cinémas et des lieux de spectacle pour une période de 15 jours renouvelable à compter du 18 mars 2020 à minuit ;

8. Interdiction des rassemblements de population de plus de 50 personnes pour une période de 15 jours renouvelable à compter du 18 mars 2020 à minuit ;

9. Suspension de tous les événements sportifs et culturels nationaux et internationaux, pour une période de 15 jours renouvelable à compter du 18 mars 2020 à minuit ;

10. Ouverture de sites complémentaires équipés de prise en charge à Abidjan, Abengourou, Aboisso, Bondoukou, Bouaké, Bouna, Daloa, Gagnoa, Korhogo, Man, Odienné, San Pedro et Yamoussoukro ;

11. Gratuité totale du diagnostic et de la prise en charge de tous les cas suspects et confirmés de COVID-19 ;

12. Renforcement de la sécurité sanitaire des agents de santé, du personnel de la recherche, des forces de défense et de sécurité, des agents des zones aéroportuaires et de la plateforme portuaire dans la prévention du COVID-19 ;

13. Réactivation des comités départementaux de lutte contre les épidémies.

Dans la même veine, le ministre Amadou Koné, en charge des transports, a porté à la connaissance du public et des usagers de l’aéroport international Félix Houphouet Boigny d’Abidjan, à travers une communication rendue publique mardi 17 mars 2020, que l’accompagnement et l’accueil des voyageurs sont interdits dans les aérogares jusqu’à nouvel ordre.

Aussi, l’accès aux aérogares passagers est désormais limité uniquement aux voyageurs et aux personnels exerçant une activité à l’aéroport.

AUTEUR: Axel Illary
Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A l’occasion d'un procès marqué par une délocalisation inédite sur le sol libérien, un ex-rebelle sierra-léonais de 52 ans, jugé pour des crimes de guerre lors de la guerre civile au Liberia a été acquitté.  Dans son jugement, le tribunal finlandais basé à Tampere a considéré que «la défense avait...
Une nouvelle attaque meurtrière au Burkina Faso, dans la localité de Madjoari a fait pour victimes les habitants qui tentaient de fuir.  Le Burkina Faso doit faire face en ce moment à la multiplication des attaques meurtrières de djihadistes s’en prenant aux populations civiles et militaires.  La dernière en date,...
Ce nouveau drame souligne une fois encore les graves carences du système sanitaire public du Sénégal.   Faisant suite à l’affaire Astou Sokhna, une femme enceinte qui est morte après avoir attendu en vain une césarienne ; cette nouvelle affaire vient confirmer les carences du système sanitaire sénégalais. Ce sont onze...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...