Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La Guinée-Bissau prend des mesures contre la prolifération du Covid-19
Covid-19

A l’image de grands nombre d’Etats touchés par le nouveau coronavirus, la Guinée-Bissau – bien qu’épargnée pour le moment – a décidé mercredi 18 mars de renforcer ses mesures sanitaires dans ce dossier particulièrement sensible.

Sans surprise, c’est le manque de discipline de la population qui a poussé le gouvernement à prendre cette décision. Selon le site Dakar Actu, le nouveau président, Umaro Sissoco Embalo, a en effet officialisé la fermeture des frontières terrestres, maritimes et aériennes. Et cela, pour une durée indéterminée. Une mesure qui s’applique également aux marchés.

Toutefois, les produits de première nécessité bénéficient encore d’une dérogation, mais doivent être soumis au contrôle des services sanitaires.

Pour information, le chef d’Etat a appelé « toute la population à collaborer ensemble dans le respect de la mise en oeuvre de ces mesures ». Avant d’ajouter que « toute personne qui ne les respectera pas (en subira les conséquences) ». A ce jour, le pays ne compte toujours pas de citoyen testé positif au Covid-19.

A lire aussi : Les résultats définitifs confirment Umaro Sissoco Embalo comme président de la Guinée-Bissau

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis 2015, quelques 2 000 personnes sont décédées dans des attaques terroristes djihadistes qui se multiplient, au Burkina Faso. Les burkinabés n’en peuvent plus et appellent le président Roch Marc Christian Kaboré, qu’ils estiment ne pas être à la hauteur pour faire reculer ces attaques, à la démission. Au Burkina...
Au Burkina Faso, à une trentaine de kilomètres au nord-est de Ouagadougou, un convoi militaire français est empêché de circuler depuis une semaine environ, par des manifestants burkinabés. Le gouvernement « travaille » à faire repartir le convoi. Le gouvernement du Burkina Faso a indiqué ce mercredi 24 novembre 2021...
Une nouvelle attaque meurtrière a fait une vingtaine de morts, dont neuf gendarmes, dans le nord du Burkina Faso, ce dimanche 21 novembre 2021. Un massacre qui intervient une semaine après un celui de Inata où 57 personnes, dont 53 gendarmes, avaient été tués. Week-end rouge encore dans le nord...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...