Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Le Burkina Faso frappé de plein fouet par le manque à gagner en provenance de la Chine
Burkina Faso Chine

Très dépendant du géant asiatique sur le plan économique, le Burkina-Faso subit de plein fouet l’effet covid-19 et s’attend à des lendemains difficiles.

Dans les faits, la Chine se positionne comme la 14 ème destination des produits burkinabè avec 0,4% des exportations totales. Les principaux produits burkinabè exportés étant, entre autres, les graines de sésame (95%), les minerais de manganèse (4%) ou encore la gomme arabique, relaie le site Burkina 24.

Une onde de choc que commente sans ménagement un vendeur de cycles et cyclomoteurs de la capitale, Ouagadougou :

“Avec l’apparition du virus, c’est devenu compliqué. Personne ne peut aller en Chine. Il risque d’y avoir une pénurie dans la chaîne d’approvisionnement. On ne sait plus à quel saint se vouer. Le Nigéria a aussi fermé sa frontière. On ne sait pas combien de temps va durer cette situation.”

Même son de cloche du côté d’un commerçant-grossiste sollicité par le média :

“On peut avoir la marchandise en France, à Dubaï, mais ce sont les prix qui sont différents. Il y a le Nigéria qui était un gros fournisseur, mais actuellement la frontière est fermée. Le regard est tourné sur les Emirats, mais ce n’est pas comme la Chine.”

De son côté, Issa Benjamin Baguian, directeur général de l’APEX, Agence pour la promotion des exportations du Burkina, est également monté au créneau pour analyser cet épineux dossier :

“Au regard du niveau élevé de certains produits tels que le sésame qui fait partie de nos principaux produits d’exportation, l’apparition du coronavirus a eu un impact certain sur les échanges commerciaux. Sur le sésame, les grands exportateurs burkinabè sentent les effets du coronavirus. En effet, des commandes sont en souffrance, car la partie chinoise a demandé leur suspension. En plus, le prix d’achat qui était de 635 francs, le kilo a connu une baisse, passant à 585 francs le kilo après l’apparition du virus avant de rebondir légèrement à 605 francs cette semaine. En plus, beaucoup d’usines sont fermées à cause du virus. Et cela ralentit fortement les exportations avec les pays partenaires comme le Burkina Faso.”

A suivre donc…

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L’opposition a animé une conférence de presse, hier lundi 26 octobre, à quelques jours de la tenue du scrutin présidentiel prévu le 31 octobre. Nous vous proposons ci-dessous les propos liminaires de Pascal Affi N’guessan, le porte-parole de la plateforme des partis politiques de l’opposition. Chers amis de la presse, Mesdames et...
Le gouvernement qualifie les récents épisodes de violence d ’ « incidents d'une extrême gravité ». Le pays s’enfonce dans une crise préélectorale. Les affrontements se sont déroulés à Dabou,à 50km d’Abidjan. On déplore 16 morts et 67 blessés, selon un nouveau bilan du gouvernement. Le département de Dabou a été...
Depuis quinze jours, la situation au Nigeria ne cesse d’empirer. Les violences concernent outre Lagos la capitale, plusieurs autres États.  Le Nigeria est le théâtre de violences, exactions, pillages alors que le mouvement de contestation populaire initial se transforme en une lutte contre le pouvoir. L’engrenage poursuit son œuvre dans...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...