Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Afrique et coronavirus : les compagnies aériennes africaines dans le rouge à hauteur de 40 milliards de dollars

L’Association internationale du transport aérien a estimé les pertes financières des compagnies aériennes africaines à jusqu’à 40 milliards de dollars en 2020. En cause, l’émergence et la propagation du coronavirus.

 Inéluctablement les compagnies aériennes africaines doivent faire face à une baisse de leur chiffre d’affaires. Les pertes pourraient selon les estimations de l’Association internationale du transport aérien se monter à 40 milliards de dollars.

C’est Raphael Kuuchi, envoyé spécial de l’Association internationale du transport aérien qui en fait l’annonce le 4 mars. Celui-ci déclare que la pandémie de coronavirus en est la cause principale.

Alors que l’IATA pronostiquait déjà des pertes d’environ 200 millions de dollars sur 2020 et ce en raison des problèmes lié à l’environnement sectoriel africain (coûts d’exploitation deux fois plus élevés que la moyenne mondiale, et faible taux de remplissage), il apparaît que le Covid-19 affecterait d’autant plus de manière majeure, le secteur déjà très affaibli.

Plus globalement, l’IATA estime jusqu’à 113 milliards de dollars les pertes pour le transport aérien. Les calculs de l’estimation sont effectués sur une tendance de propagation de l’épidémie au rythme actuel.

En Afrique, cinq cas de contamination ont été confirmés au Nigeria (1), au Sénégal (2) et au Maroc (2). Le Maroc a signalé le deuxième cas le 5 mars ; une femme qui revenir d’un séjour en Italie. On dénombre à date à travers le monde, 80 pays touchés par le coronavirus.

Les conséquences de la pandémie, indépendamment des pays touchés directement, sont nombreuses et le secteur aérien est ainsi touché de plein fouet. Bien évidemment cela touche les réservations de vols bien au-delà de la Chine.

Les compagnies aériennes africaines ont suspendu leurs vols à destination et en provenance de Chine. Ethiopian Airlines maintient les liaisons avec la Chine et par conséquent fait l’objet de nombreuses critiques, notamment sur les réseaux sociaux. La direction de la compagnie considère que l’annulation des vols n’est pas une solution. La plupart des malades identifiés en Afrique avait séjourné en Italie.

Autre conséquence de la propagation du virus ; nombre d’événements internationaux ont été d’ores et déjà annulés. Ainsi, le Salon international de l’agriculture (SIAM) au Maroc et le Forum Crans Montana sont reportés sine die.

Source : La Tribune Afrique

 

 

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le gouvernement qualifie les récents épisodes de violence d ’ « incidents d'une extrême gravité ». Le pays s’enfonce dans une crise préélectorale. Les affrontements se sont déroulés à Dabou,à 50km d’Abidjan. On déplore 16 morts et 67 blessés, selon un nouveau bilan du gouvernement. Le département de Dabou a été...
Depuis quinze jours, la situation au Nigeria ne cesse d’empirer. Les violences concernent outre Lagos la capitale, plusieurs autres États.  Le Nigeria est le théâtre de violences, exactions, pillages alors que le mouvement de contestation populaire initial se transforme en une lutte contre le pouvoir. L’engrenage poursuit son œuvre dans...
En Mauritanie, la pêche représente 40 % des exportations. Mais le secteur doit faire à la baisse des commandes, notamment de la part de l’Espagne.  Les pêches artisanale et industrielle font vivre les 70 000 habitants de la ville de Nouadhibou, la capitale économique de la Mauritanie. Mais depuis mars, le...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...