Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Accord Benin-Niger sur l’épineux dossier de la transhumance transfrontalière
transhumance bovine

Dans les faits, le Bénin avait pris en décembre 2019 un arrêté interdisant la transhumance transfrontalière. Une décision qui avait nourri de facto les affrontements entre agriculteurs et éleveurs locaux et nigériens. 

Selon le site DW, trois portes d’entrée sur la frontière béninoise sont désormais utilisables par les pasteurs nigériens. Et cela, à compter du 1er mars. Ces derniers sont donc officiellement autorisés à faire entrer 50 000 têtes de bovins sur le territoire béninois. En outre, ces mesure exceptionnelle vont durer deux mois, jusqu’au 30 avril.

Comme le rappelle, le média, « la transhumance est l’occasion pour les éleveurs des pays sahéliens comme le Niger, le Burkina Faso ou le Mali de descendre vers les pays côtiers tels que la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Togo à la recherche d’herbe fraîche ».

Une situation non sans risque puisque « les éleveurs tombent (parfois) dans une situation où il est difficile de maîtriser le bétail. Ce qui crée facilement des risques de dispersion. Et quand il y a dispersion, il y des conflits ».

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Samedi 21 mai 2022, une attaque djihadiste à priori perpétrée par l’Organisation État islamique de l’Afrique de l’Ouest (EIAO), a fait au moins 30 morts dans le village de Mudu, dans l’État de Borno, près de la frontière avec le Tchad, dans la région Nord-Est du Nigeria. Il s’agirait d’une...
Les corps sans vie des huit mineurs bloqués à 700 mètres sous terre depuis le 16 avril dernier, dans la mine de Perkoa au Burkina Faso, ont finalement été retrouvés. A Perkoa, le temps semblait s’être figé depuis le 16 avril 2022. Quarante jours. Quarante jours de recherches effrénées pour...
Alpha Condé qui est âgé de 84 ans est autorisé à quitter le pays et ce en dépit des poursuites engagées contre lui.   Le Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) a pris la décision d’autoriser Alpha Condé, l'ancien président renversé en 2021, à se rendre à l'étranger pour...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...