Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
Violences au Sahel : plus de 700 000 déplacés en un an au Burkina-Faso
Déplacés au Burkina-Faso

Comme le révèle le site des Nations-Unies, des dizaines de Burkinabè viennent tous les jours grossir les rangs des déplacés vivant dans les camps ou les communautés hôtes. En 12 mois, ce sont plus de 700 000 personnes qui ont choisi la fuite en raison de l’insécurité grandissante dans le Sahel.

Selon le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), la population déplacée a en effet été multipliée par 16 par rapport à janvier 2019. Rien qu’au cours des trois dernières semaines seulement, l’agence onusienne précise que 150 000 personnes ont fui au Burkina-Faso.

Mais ce n’est pas tout, car depuis le 1er janvier plus de 4000 personnes en moyenne fuient quotidiennement leur foyer en raison des dernières attaques terroristes contre les civils et les autorités locales.

Meurtres, viols, pillages…

Selon le HCR, les malheureux et malheureuses font état d’attaques contre leurs villages, de meurtres, de viols et de pillages. Terrifiés, les habitants abandonnent tout et se dirige de facto vers des lieux plus sûrs.

Pour information, l’organisme et ses partenaires subissent eux aussi de sérieux problèmes pour accéder et répondre aux besoins des personnes déplacées et des réfugiés dispersés dans la région du Sahel.

A suivre donc…

A lire aussi : Le Burkina Faso frappé de plein fouet par le manque à gagner en provenance de la Chine

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Depuis 2015, quelques 2 000 personnes sont décédées dans des attaques terroristes djihadistes qui se multiplient, au Burkina Faso. Les burkinabés n’en peuvent plus et appellent le président Roch Marc Christian Kaboré, qu’ils estiment ne pas être à la hauteur pour faire reculer ces attaques, à la démission. Au Burkina...
Au Burkina Faso, à une trentaine de kilomètres au nord-est de Ouagadougou, un convoi militaire français est empêché de circuler depuis une semaine environ, par des manifestants burkinabés. Le gouvernement « travaille » à faire repartir le convoi. Le gouvernement du Burkina Faso a indiqué ce mercredi 24 novembre 2021...
Une nouvelle attaque meurtrière a fait une vingtaine de morts, dont neuf gendarmes, dans le nord du Burkina Faso, ce dimanche 21 novembre 2021. Un massacre qui intervient une semaine après un celui de Inata où 57 personnes, dont 53 gendarmes, avaient été tués. Week-end rouge encore dans le nord...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...