Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La Gambie suspend les véhicules de transport en commun sénégalais sur son territoire
Karang

Le président du syndicat des transporteurs gambiens, Omar Ceesay, a annoncé mercredi 19 février que les véhicules de transport en commun sénégalais devenaient « persona non grata » sur le territoire.

Selon l’Agence Ecofin, cette décision n’est autre que « la réponse proportionnelle aux multiples exactions dont sont victimes les transporteurs gambiens, qui à maintes reprises sont interceptés et menacés par leurs homologues sénégalais au poste frontalier de Karang, (à l’est du pays) ».

Le média explique dans la foulée que la fréquence des dessertes entre les deux Etats est la source de cet épineux problème « diplomatique ». Car, « pour les transporteurs sénégalais de Karang, un seul bus par jour doit être autorisé à embarquer à partir de Banjul (la capitale gambienne) pour se rendre à Dakar. Une position que rejettent fermement les transporteurs gambiens. Ce principe (allant) à l’encontre du principe de la libre circulation des biens et des personnes dans la région CEDEAO ».

A suivre donc…

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

A l’occasion d'un procès marqué par une délocalisation inédite sur le sol libérien, un ex-rebelle sierra-léonais de 52 ans, jugé pour des crimes de guerre lors de la guerre civile au Liberia a été acquitté.  Dans son jugement, le tribunal finlandais basé à Tampere a considéré que «la défense avait...
Une nouvelle attaque meurtrière au Burkina Faso, dans la localité de Madjoari a fait pour victimes les habitants qui tentaient de fuir.  Le Burkina Faso doit faire face en ce moment à la multiplication des attaques meurtrières de djihadistes s’en prenant aux populations civiles et militaires.  La dernière en date,...
Ce nouveau drame souligne une fois encore les graves carences du système sanitaire public du Sénégal.   Faisant suite à l’affaire Astou Sokhna, une femme enceinte qui est morte après avoir attendu en vain une césarienne ; cette nouvelle affaire vient confirmer les carences du système sanitaire sénégalais. Ce sont onze...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...