Côte d'Ivoire et Afrique occidentale
La Gambie suspend les véhicules de transport en commun sénégalais sur son territoire
Karang

Le président du syndicat des transporteurs gambiens, Omar Ceesay, a annoncé mercredi 19 février que les véhicules de transport en commun sénégalais devenaient “persona non grata” sur le territoire.

Selon l’Agence Ecofin, cette décision n’est autre que “la réponse proportionnelle aux multiples exactions dont sont victimes les transporteurs gambiens, qui à maintes reprises sont interceptés et menacés par leurs homologues sénégalais au poste frontalier de Karang, (à l’est du pays)”.

Le média explique dans la foulée que la fréquence des dessertes entre les deux Etats est la source de cet épineux problème “diplomatique”. Car, “pour les transporteurs sénégalais de Karang, un seul bus par jour doit être autorisé à embarquer à partir de Banjul (la capitale gambienne) pour se rendre à Dakar. Une position que rejettent fermement les transporteurs gambiens. Ce principe (allant) à l’encontre du principe de la libre circulation des biens et des personnes dans la région CEDEAO”.

A suivre donc…

Réagir à cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le gouvernement qualifie les récents épisodes de violence d ’ « incidents d'une extrême gravité ». Le pays s’enfonce dans une crise préélectorale. Les affrontements se sont déroulés à Dabou,à 50km d’Abidjan. On déplore 16 morts et 67 blessés, selon un nouveau bilan du gouvernement. Le département de Dabou a été...
Depuis quinze jours, la situation au Nigeria ne cesse d’empirer. Les violences concernent outre Lagos la capitale, plusieurs autres États.  Le Nigeria est le théâtre de violences, exactions, pillages alors que le mouvement de contestation populaire initial se transforme en une lutte contre le pouvoir. L’engrenage poursuit son œuvre dans...
En Mauritanie, la pêche représente 40 % des exportations. Mais le secteur doit faire à la baisse des commandes, notamment de la part de l’Espagne.  Les pêches artisanale et industrielle font vivre les 70 000 habitants de la ville de Nouadhibou, la capitale économique de la Mauritanie. Mais depuis mars, le...
TRIBUNES LIBRES
Il existe deux types d’intellectuels. Il y a d’un côté,...